Accueil » Logtoré » Accès aux soins de santé pour tous: le CSPS de Boli enfin ouvert après neuf ans d’attente

Accès aux soins de santé pour tous: le CSPS de Boli enfin ouvert après neuf ans d’attente

Ce samedi 5 juin 2021 restera inoubliable pour les habitants du village de Boli, situé dans la commune de Guiaro, province du Nahouri. C’est ce jour que le ministre des Ressources animales et halieutiques, Dr Modeste YERBANGA, assisté de madame le gouverneur du Centre-Sud, Josiane KABRE, du président du conseil régional du Centre-Sud monsieur Gnoka TOUBRE , de l’honorable député Daouda AZOUPIOU, de nombreux directeurs régionaux et provinciaux ont inauguré leur centre de santé et de promotion sociale (CSPS). Une joie immense se lisait sur le visage de ces hommes et femmes qui l’ont attendu depuis 2012, année du démarrage du chantier. Le chef de village ainsi que la responsable des femmes n’ont pas manqué cette occasion pour traduire leurs reconnaissances au gouvernement et au  parrain, Prosper TAPSOBA.

Dans son mot de bienvenue, le chef de Boli, village de la commune de Guiaro, elle-même située à une trentaine de kilomètres de Pô, chef-lieu de la province du Nahouri, a, au nom de sa population, remercié le gouvernement pour l’achèvement des travaux de construction de ce CSPS qui ont duré neuf ans. Aujourd’hui, la déception relève du passé. Lorsque la joie est immense, il n’est plus nécessaire de trop parler pour la dénaturer, a-t-il dit. Il a terminé son propos en souhaitant un bon retour à chacun des invités venus de près ou de loin.

Le maire de Guiaro, monsieur Jonas YOGO, a embouché la même trompette que son prédécesseur en traduisant toute sa reconnaissance au président du Mouvement du peuple pour le progrès, monsieur  Simon Compaoré, pour son soutien à la réussite de l’organisation de cette cérémonie. Celui-ci devait être de la partie mais pour des impératifs de dernière minute, il s’est excusé en se faisant représenter par l’honorable Daouda AZOUPIOU, a-t-il déclaré.

Et le maire d’ajouter que ce CSPS lui tenait vraiment à cœur car Boli est son village maternel. Après plusieurs difficultés dans sa construction, c’est une immense fierté pour lui de  l’inaugurer enfin.

Quant au parrain, Prosper TAPSOBA , celui-ci a fait la genèse de sa relation avec Ouézen Louis OULON grâce à qui ce centre de santé a été construit. ” Ainsi, mon petit Louis OULON est tout pour moi; notre relation a débuté depuis notre tendre enfance à Bindé dans la province du Zoundwéogo, avec l’affectation de son père, le vieux Avogo, alors agent d’agriculture” a fait remarquer monsieur TAPSOBA. “Boli est mon village et je prends l’engagement ici d’achever ce que j’ai commencé”, a-t-il dit, pour faire allusion aux logements, aux moyens roulants manquants à l’infrastructure. Le parrain a dit sa gratitude à l’endroit du conseil municipal qui l’a complété avec la construction de la maternité, des toilettes, du forage à motricité humaine et la  réfection  du dispensaire. “Le maire a poussé la grossesse à son terme non pas par césarienne mais par voix basse” a déclaré le consultant indépendant Prosper TAPSOBA. “Ce CSPS  facilitera la mise en œuvre de la politique de gratuité des soins aux populations chère au président du Faso”, a-t-il conclu.

Le parrain a offert du matériel composé de matelas, de lits, des médicaments, des armoires au CSPS.

Clôturant la série des allocutions, monsieur le ministre des Ressources animales et halieutiques a expliqué les raisons pour lesquelles il a accepté de patronner cette inauguration. “Louis OULON est un promotionnaire de la 6eme à l’université. Il est pour moi un frère et sa joie est la mienne” a affirmé le ministre . “Je formule le vœu  que ce CSPS soulage véritablement les femmes, les personnes âgées ainsi que les jeunes de Boli”. Il a encouragé le personnel soignant dans son immense rôle de sauver des vies. Monsieur  YERBANGA a remercié  les filles et fils de la région, les autorités coutumières et administratives pour leur accompagnement. Il a terminé par ces mots à l’endroit de son aîné, Prosper Tapsoba : “Grand  frère, merci pour tout, vous êtes un exemple à suivre par la jeune génération”.

Une remise de cadeaux et la coupure du ruban ont mis un terme à l’inauguration du CSPS de Boli dans la commune de Guiaro, province du Nahouri ce jour 5 juin 2021.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *