Accueil » Annonces » AFRICA DAY : le débat « UBA conversations » animé par Tony Elumelu avec des dirigeants africains sur le sort de l’Afrique après la COVID-19

AFRICA DAY : le débat « UBA conversations » animé par Tony Elumelu avec des dirigeants africains sur le sort de l’Afrique après la COVID-19

C’est avec un panel, diversifié de par le profil de ses participants, qui s’est donné pour vocation de mener des réflexions sur le devenir du continent africain dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus. Organisé par le Groupe UBA à l’occasion de la journée mondiale de l’Afrique célébrée tous les 25 Mai.

 M.Tony Elumelu, président du Groupe UBA qui a assuré la modération de cette session live via Zoom, s’est réjoui de la tenue de cet événement inédit rendu possible grâce à la participation active des panélistes. Comme il l’a mentionné « Nous vivons un moment où il n’est plus question de se rejeter la faute les uns les autres sur le rôle que chacun aurait pu jouer  mais il est plutôt temps de faire des efforts de collaboration entre gouvernements et organisations pour lutter contre cette pandémie ». C’est donc l’objectif qui l’a animé tout au long du débat.

La gestion de la crise de la COVID-19 en Afrique a révélé bien des défis pour les Etats africains, ont unanimement reconnu les panélistes. « Le virus a mis en lumière le système de santé africain. L’ Afrique doit se pencher sur des stratégies intermédiaires comme la micro-assurance pour améliorer ce secteur. Un grand pourcentage de personnes tombe ainsi dans la pauvreté » a reconnu M. Achim Steimer, Administrateur au PNUD.

S’exprimant au sujet d’un état des lieux des efforts des gouvernants africains dans la gestion de la pandémie du coronavirus, le Président libérien, M. Georges WEAH a déclaré : « notre gouvernement s’est positionné comme médiateur entre les différentes parties prenantes comme les banques commerciales pour alléger la charge pesant sur les PME ».

Ces insuffisances du continent ainsi révélées au grand jour n’ont pas manqué d’interpeller les participants au panel de discussion qui, au-delà d’un état des lieux, se sont projetés sur des solutions taillées sur mesure pour l’Afrique afin de lui assurer un meilleur avenir. « La pandémie est un signal d’alarme pour l’Afrique, nous devons utiliser cette crise pour faire passer l’Afrique au niveau supérieur » a indiqué Amir Ben Yahmed, Patron de Africa CEO Forum. « Il y a deux objectifs que l’Afrique doit atteindre après la pandémie : Créer de nouvelles sources de revenus et d’autonomie pour le continent africain » a poursuivi l’ancien Directeur de publication du magazine Jeune Afrique.

A propos de UBA

Le Groupe UBA présent dans 20 pays sur le continent ainsi qu’à Londres, Paris et New-York, est une des rares banques engagées pour une Afrique à la quête d’un mieux-être pour les générations présentes et futures, grâce à l’impulsion de son président Tony ELUMELU, panafricaniste, philanthrope, et Fondateur du Programme TEF, Programme de la Fondation Tony Elumelu pour l’entreprenariat des jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *