Accueil » Société » Agents comptables des Etablissements publics de l’Etat : une conférence de 72 heures pour discuter des difficultés et préoccupations

Agents comptables des Etablissements publics de l’Etat : une conférence de 72 heures pour discuter des difficultés et préoccupations

Ce mercredi 29 juin 2022, a débuté à Ouagadougou, la 23e conférence annuelle des agents comptables des Etablissements publics de l’Etat (CACEPE). Cette rencontre de 72 heures est placée sous le thème : « La gestion des subventions des tiers (projets et programmes, organismes internationaux, etc.) dans les Etablissements publics de l’Etat : Etat des lieux et perspectives ». Le choix de ce thème par les agents comptables de l’Etat, démontre leur attachement et leur intérêt manifeste à mener une réflexion profonde dans le but de réaliser efficacement les missions qui leur sont confiées.

Le directeur général du Trésor public, Célestin Santéré Sanon justifie le choix du thème

Cela fait 23 ans que la conférence annuelle des agents comptables des Etablissements publics de l’Etat (CACEPE), véritable espace de débats et d’échanges sur les problématiques relatives à l’amélioration de la gouvernance économique et financière dans les Etablissements publics de l’Etat (EPE), réunit les agents comptables autour de thèmes en relation avec les préoccupations d’actualité. Pour la 23e édition, les agents comptables ont choisi de se pencher sur la problématique de la collaboration entre Etablissements publics de l’Etat et partenaires techniques et financiers (PTF), a indiqué le directeur général du Trésor public, Célestin Santéré Sanon. De ses confidences, cette collaboration peut conduire à la signature de conventions qui définissent des conditions particulières de gestion. D’après lui, après obtention des appuis financiers, leurs emplois par les responsables d’EPE n’obéissent pas toujours aux procédures édictées par la réglementation nationale. Le nombre et la diversité des partenaires, les conditionnalités particulières à chaque financement, la nature des activités financées, les procédures de décaissement et de justification, constituent entre autres des problématiques quant au souci de concilier le financement des activités avec le respect de la réglementation sur la gestion des ressources publiques. Si on s’en tient aux propos du directeur général, c’est ce qui justifie le choix du thème de la présente conférence qui porte sur le thème : « La gestion des subventions des tiers (projets et programmes, organismes internationaux, etc.) dans les Etablissements publics de l’Etat : Etat des lieux et perspectives ». De ses convictions, la réflexion qui sera menée permettra de mieux cerner les difficultés et préoccupations auxquelles sont confronté les agents comptables dans l’exercice de leur mission au quotidien. Il pense également que l’examen du thème permettra de faire des propositions de solutions aux difficultés liées à la gestion des subventions des tiers à l’aune des dispositions des textes financiers de portée générale et spécifique qui évoquent l’obligation de centralisation en passant par la budgétisation des fonds reçus des tiers.

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective Séglaro Abel Somé appelle les participants à l’assiduité

Abondant dans le même sens, et s’adressant directement aux participants à la conférence, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective Séglaro Abel Somé déclare : « en choisissant pour la présente session de se pencher sur le présent le thème, vous démontrez votre attachement et votre intérêt manifeste à mener une réflexion profonde dans le but de réaliser efficacement la mission à vous confier ». D’après lui, le choix de ce thème est également la preuve que les agents comptables de l’Etat tiennent à jouer leur partition dans ce défi combien exaltant de la bonne gouvernance dans la gestion publique en général et dans la gestion des deniers publics en particulier au nom du respect des critères de performances éditées. Pour sa part, le ministre semble être convaincu que le développement d’un tel thème, permettra de questionner le dispositif règlementaire actuel, et en pratique les acteurs en matière de gestion de subventionnement des tiers ainsi que de faire des propositions à même de leur permettre d’être plus performant dans l’exercice des missions qui leur sont confiées.

C’est donc convaincu de l’importance de la rencontre, que le ministre a exhorté les participants à faire preuve d’assiduité et à contribuer qualitativement aux travaux en vue de faire des propositions susceptibles d’améliorer les performances sur le terrain. Se faisant rassurant, il déclare : « je fonde espoir que les recommandations qui sortiront de cette conférence, permettront d’induire l’implémentation des normes en matière de gestion, de subvention des tiers au niveau des EPE et d’améliorer leur traitement ».

Thierry KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.