Accueil » Annonces » Appel à candidatures pour le recrutement de trois (03) opérateurs d’écoute en langues nationales

Appel à candidatures pour le recrutement de trois (03) opérateurs d’écoute en langues nationales

 

numérisation appel à candidatures CSC

 

APPEL A CANDIDATURES POUR LE RECRUTEMENT DE TROIS (03) OPERATEURS D’ECOUTE EN LANGUES NATIONALES

 

Le Conseil supérieur de la communication (CSC), lance un appel à candidature pour le recrutement de trois (03) Opérateurs d’écoute en langues nationales, conformément au tableau ci-dessous :

N° d’ordre Option Nombre de postes à pourvoir
1 Mooré 01
2 Dioula 01
3 Fulfuldé 01
Total 03

A.    DESCRIPTION DE L’INSTITUTION

Le CSC est une institution nationale indépendante chargée de la régulation de la communication au public.  Ses missions sont essentiellement :

  • veiller à l’application de la législation et de la réglementation relative à la communication au Burkina Faso ;
  • veiller au respect des cahiers des missions et des charges des radiodiffusions sonores et télévisuelles publiques et privées.

Par cette opération, l’institution vise le renforcement de sa stratégie de contrôle du contenu des médias.

B.     DESCRIPTION DES TACHES

Sous la supervision du responsable chargé du monitoring des médias, l’Opérateur d’écoute en langue nationale exécutera les tâches suivantes :

  • enregistrer et traiter les informations diffusées par les médias en langues nationales ;
  • constater et analyser les manquements à la législation et à la réglementation par les médias, notamment les principes de pluralisme et d’équilibre de l’information, aussi bien en période ordinaire qu’en période électorale ;
  • saisir, sans délais, le supérieur hiérarchique immédiat, de tout manquement aux textes en vigueur nécessitant une intervention du CSC ;
  • élaborer un rapport mensuel de contrôle des programmes et du contenu des médias ;
  • accomplir toute tâche connexe aux missions qui lui serait confiée.

C.    CONDITIONS DE CANDIDATURE

Peuvent prendre part à ce test de recrutement, les candidats respectant les conditions suivantes :

  • être de nationalité burkinabè ;
  • être âgé de dix-huit (18) ans au moins et de quarante-cinq (45) ans au plus au 31 décembre 2019 ;
  • être titulaire du BAC, ou de tout autre diplôme reconnu équivalent ;
  • avoir une attestation ou un diplôme de la langue nationale dans l’option postulée serait un atout ;
  • être de bonne moralité et jouir des droits civils et politiques ;
  • avoir une excellente capacité de rédaction et de communication en français et faire preuve d’une maîtrise parfaite de la langue nationale (écrit, lecture et parler) ;
  • disposer des qualités et aptitudes suivantes : capacité d’analyse, sens des initiatives et des relations interpersonnelles, dynamisme, confidentialité ;
  • être immédiatement disponible.

Les personnes déjà engagées ou intégrées dans la Fonction publique ne sont pas autorisées à prendre part à ce test de recrutement.

D.    COMPOSITION DE DOSSIER DE CANDIDATURE

Les dossiers de candidature sont adressés à Monsieur le Président du Conseil supérieur de la communication et seront réceptionnés à la Direction des ressources humaines (DRH) du CSC les jours ouvrables, du 12 au 18 décembre 2019, de 07 h 30 à 16 h 00 mn.

Les dossiers doivent comporter les pièces suivantes :

  • une demande manuscrite revêtue d’un timbre fiscal de 200 francs CFA, datée et signée par le candidat précisant son adresse dont un numéro de téléphone ;
  • un extrait d’acte de naissance ou toute autre pièce en tenant lieu ;
  • une photocopie légalisée du (ou des) diplôme(s) exigé(s) ou de l’attestation, s’il y a lieu ;
  • une photocopie légalisée de la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) ;
  • un casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;
  • un curriculum vitae ;
  • une lettre de motivation.

Tout dossier incomplet ou non conforme sera rejeté.

NB : seuls les cinquante (50) premiers dossiers par option seront réceptionnés.

E.     ADMINISTRATION DES EPREUVES ECRITES ET ORALES

Les épreuves écrites se dérouleront le 22 décembre 2019 à l’Ecole nationale d’administration et de Magistrature (ENAM), selon les horaires ci-après :

  • 7 h 30 mn à 9 h 30 mn : test de niveau en langue (coefficient 3) ;
  • 9 h 45 mn à 11 h 45 mn : culture générale en langue (coefficient 2).

Tous les candidats prendront part aux épreuves orales qui se dérouleront du 23 au 24 décembre 2019 à partir de 8 h 00 mn à l’annexe du CSC.

Les épreuves sont notées de 0 à 20 et toute note inférieure à 07/20 est éliminatoire.

Tout candidat admis qui ne se serait pas présenté à la Direction des ressources humaines du CSC dix (10) jours après la publication des résultats sera défaillant et remplacé par un candidat admis sur la liste d’attente.

Les candidats déclarés définitivement admis seront engagés en qualité de contractuels de l’institution et seront soumis à la grille de traitement salarial applicable aux contractuels du CSC.

Les candidats se présenteront devant la salle de composition, munis de leur Carte Nationale d’Identité Burkinabè (CNIB) ou du passeport en cours de validité, et du nécessaire pour composer.

 

 

Le Président du Conseil supérieur

de la communication (CSC)

 

 

Me Soahanla Mathias TANKOANO

Commandeur de l’Ordre de l’Etalon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *