Accueil » Politique » Assemblée législative de Transition : le bureau et les commissions générales de l’ALT ont été constitués

Assemblée législative de Transition : le bureau et les commissions générales de l’ALT ont été constitués

Réunis en plénière ce mardi 22 novembre 2022, les députés de la Transition ont procédé à l’élection des membres du bureau de l’Assemblée législative de Transition (ALT). Le bureau est composé de quatre vice-présidents, quatre secrétaires parlementaires et deux questeurs. A la suite de cette élection à bulletin secret, les commissions générales au nombre de cinq, ont été mises en place.

Ils étaient 69 votants à avoir pris part à l’élection des membres du bureau

L’Assemblée législative de Transition (ALT) a désormais son bureau. Réunis en plénière, 69 votants ont procédé à l’élection des membres du bureau qui vont assurer le bon fonctionnement de l’institution avec le président Ousmane Bougouma. Le bureau est constitué de quatre vice-présidents, quatre secrétaires parlementaires et deux questeurs. Les vice-présidents sont : Dafidi Lompo, 1er vice-président ; Haoua Fofana, 2e vice-président ; Ousmane Diallo 3e vice-président et Daouda Diallo, 4e vice-président.

Le 1er secrétaire parlementaire est Kiswendsida Evariste Zongo. Il va collaborer avec Linda Gwladys Kandolo ; Esther Bamouni/ Kansono ; et Yaya Karambiri ; respectivement 2e, 3e, et 4e secrétaire parlementaire.

Les deux questeurs sont :  Anne Marie Joseph Traoré/ Ilboudo et Daaga Nassouri respectivement, 1er et 2e questeur.

Le 3e vice-président Ousmane Diallo, estime qu’ensemble ils vont travailler pour relever les défis

Tout en saluant la mise en place du bureau qui été constitué, le 3e vice-président Ousmane Diallo, estime qu’ensemble, ils vont travailler pour relever les défis. « Le Burkina aujourd’hui a besoin d’unité, et c’est ensemble que nous devons agir », a-t-il indiqué. D’après lui, la représentation nationale a le devoir de mener un combat qu’il juge noble. L’avis du 3e vice-président est partagé par le 1er vice-président, Dafidi Lompo. Il rassure qu’avec les autres membres du bureau, ils vont accompagner le président dans toutes les actions qu’il entreprendra, et le substituera quand cela la nécessité va se poser.

A l’issue de l’élection des membres du bureau, les commissions générales ont été mises en place. Elles sont au nombre de cinq, avec un président à leur tête. Ainsi donc, la Commission des affaires générales institutionnelles et des droits humains (CAGIDH), est présidée par Lévis Bangré. La Commission des finances et du budget (COMFIB), elle autre est présidée par Moussa Nombo. Moussa Koné, est à la tête de la Commission du développement durable(CDD). A la tête de la Commission des affaires étrangères de la défense et de la sécurité (CAEDS), on retrouve Daniel Zoungrana. La présidente de la Commission du genre de la santé de l’action sociale et humanitaire (CGSASH), est Marie Angèle Tiendrébéogo /Kalenzaga.

Thierry KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.