Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Assises nationales : 72h pour revoir le système éducatif

Assises nationales : 72h pour revoir le système éducatif

L’ouverture officielle des activités de 72h pour redynamiser le système éducatif a eu lieu ce mercredi 13 octobre 2021 à Ouagadougou. Sous la présidence du gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, ces activités  se tiendront du 13 au 15 octobre dans la capitale du pays. « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » selon Nelson Mandela, c’est dans cette optique que pour réussir aux assises nationales du système éducatif qui se tiendront les 18, 19 et 20 novembre 2021, que des activités seront menées du 13 au 15octobre afin de décliner les différents axes sur ces assises nationales. « Ces travaux de trois jours qui se tiennent dans toutes les 13 régions du pays visent à préparer le terrain pour les assises nationales qui revêtent d’une importance capital » a laissé entendre Sibiri de Issa Ouédraogo. Pour lui, au pays des intègres, l’éducation rencontre de multiples  fléaux à savoir l’incivisme grandissant, les violences verbales et physiques, ma famine etc.

Quant au directeur régional des enseignants post-primaire et secondaire, toutes les régions du Burkina Faso, «  les réalités sont les mêmes, mais celles du centre est pire » a-t-il souligné. Il énumère certains maux à savoir, la consommation de la drogue en milieu scolaire et les cas de violences récurrents. Cependant des nouvelles stratégies doivent être élaborées afin de d’avoir une meilleure réforme du système éducatif aux assises nationales  prochaines. Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Pierre Béoindé présent a saisi cette occasion pour encourager et féliciter les organisateurs pour cette belle initiative. Aussi, il réaffirme sa disponibilité du conseil municipal, a toujours accompagné le secteur éducatif pour un avenir radieux du Burkina Faso. Car le rappelait-il, Joseph Ki Zerbo : « le chainon de l’éducation, selon sa nature et sa qualité, peut transformer la chaine totale des réalités d’un pays en cercle vicieux ou vertueux ».

Rabiatou Ouédraogo (stagiaire)    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *