Accueil » Economie-Finances » « Assurance crédit-caution », le nouveau bijou de SONAR

« Assurance crédit-caution », le nouveau bijou de SONAR

La société nationale d’assurance et de réassurance (SONAR) a présenté ce jeudi 09/06/2022, une innovation dans le monde de l’économie burkinabè. Dénommé « assurance crédit-caution » cette nouvelle donne apparaît comme une solution permettant aux micro, petites et moyennes entreprises de faire face au défi de l’accès au financement. Destinée à toute personne physique ou morale exerçant dans le domaine des marchés publics ou privés, cette nouvelle approche soutient les entreprises dans l’obtention et l’exécution de ces marchés publics et privés en toute sécurité.

La SONAR vient d’innover en termes de prestations de services. La société d’assurance a présenté sa nouvelle offre à savoir « l’assurance crédit-caution ». Laquelle offre permet aux entreprises d’avoir une protection sur leurs engagements. Pour ce faire, SONAR accompagne ces entreprises dans l’obtention et l’exécution des marchés publics et privés tout en les protégeant contre les défauts de paiement. Selon Thomas Zongo, le Directeur Général du groupe SONAR, cette nouvelle donne est le fruit de l’écoute des besoins de la clientèle. Il indique que celle-ci était soumise à des difficultés d’insolvabilité des clients et aussi de satisfaction des besoins liés aux cautions. « Souvent, dit-il, pour soumissionner, on vous demande d’avoir une caution. Or, tout le monde n’a pas une garantie. Bien vrai que certains entrepreneurs et certaines entreprises ont des garanties mais comme nous l’avons dit, nombre d’entreprises n’ont pas suffisamment d’actifs ou des fonds propres qui puissent être utilisés comme garantie ou comme caution. Avec ce produit l’assurance se substitue à l’entrepreneur pour offrir la garantie et assurer le maître d’ouvrage que l’entreprise qui est en train de soumissionner pour le marché a toutes les garanties financières et tout le soutien de l’assureur pour pouvoir exécuter son marché sans difficulté. »

Cette solution nouvelle jugée innovante permettra non seulement à toute entreprise de faire face « aux risques de défaillance de son client de suite d’une insolvabilité dans les conditions définies dans le contrat » mais aussi « d’avoir une protection sur les engagements auxquels elle a souscrit. » a indiqué Thomas Zongo. Par conséquent, les entreprises pourront désormais renforcer leur crédibilité, optimiser leur trésorerie tout en bénéficiant d’un coût de financement abordable.

Issaka Kargougou, directeur général de la chambre de commerce par ailleurs parrain de la cérémonie de lancement, a à travers son représentant félicité cette innovation dans l’économie Burkinabè. Selon lui, « l’assurance crédit-caution » offre non seulement aux entreprises des avantages exceptionnels à leur croissance et à leur sécurité financière mais va aussi en parfaite adéquation avec les objectifs de la chambre de commerce qui sont de « contribuer au développement d’un secteur privé fort, compétitif et prospère ». 

Sow Rachide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.