Accueil » Politique » Bilan campagne électorale 2020 : le NTD, un parti de plus en plus fort

Bilan campagne électorale 2020 : le NTD, un parti de plus en plus fort

Ce 20 décembre 2020 à Ouagadougou, le président du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), Vincent Dabilgou, et ses camarades du parti ont fait le bilan de leur participation à la campagne électorale en vue du double scrutin du 22 novembre dernier.  C’était en présence de la presse.

C’est un Vincent Dabilgou visiblement comblé qui s’est exprimé devant une assemblée de militants et sympathisants du NTD sur les performances du parti au sortir des élections couplées passées. Pour l’orateur du jour, trois principaux enseignements sont à tirer des performances du parti qui a réussi la prouesse d’obtenir 14 députés qui siègeront à l’Assemblée nationale. Le premier enseignement, c’est la philosophe du parti selon laquelle  il faut savoir marcher ensemble vers ce qui est possible. Pour un parti qui n’avait que 3 députés en 2015 et plus de 600 conseillers municipaux, faisant de lui la 4è force politique du pays, à l’entendre, les animateurs du parti ont démontré aux yeux de tous que le NTD a eu un vrai ancrage à l’échelle du pays, selon Vincent Dabilgou. En attendant la proclamation définitive des résultats par la Cour constitutionnelle, le président du parti qui semble déborder d’optimisme n’exclut pas que son parti comptabilise au total 15 députés. « nous allons atteindre les 15 députés », a-t-il lancé à l’assistance, avant d’ajouter que « nous allons faire l’impossible ». Le deuxième enseignement, c’est que « un programme politique est une vision, selon lui. Et, à l’entendre, son parti a fait montre d’une réelle reganisation dans la discipline, avec des structures de parti fonctionnelles. « Nous avons pris du temps pour créer les structures de notre parti, parfois trop de temps », ajoutant que « un parti politique ne vit que par ses structures ». Ce qui lui a fait dire que « le NTD est un parti qui gagne par l’efficacité de ses structures ». des structures dynamiques , selon ses mots. Le troisième enseignement que Vincent Dabilgou a tiré des performances du parti,  il l’a appelé « leadership-charisme ».

Un futur groupe parlementaire au service du président Roch Marc Kaboré

Le parti compte dans ses rangs des leaders opérationnels et dynamiques, selon ses propos, et, a-t-il souligné, « c’est l’ensemble des structures de parti qui ont projeté le NTD vers la réalisation de l’impossible ». Sa conviction, c’est que « les gens se sont engagés parce qu’ils aiment le NTD, parce qu’ils aiment le président Roch, ils se sont engagés pour que le coup K.O soit réalisé ». Appelant les élus du parti par province à se lever, question de les faire voir par l’assemblée, il a laissé voir que le parti a gagné dans 14 provinces du Burkina. Signe d’un ancrage du parti, à son avis. Il a donc demandé à ses camarades du parti et ses sympathisants d’être résilients, optimiste  et prévoyants. Pour lui l’échec est une victoire  si l’on sait en tirer leçon. Raison pour laquelle, de son aveu, le NTD qui formera un groupe parlementaire autonome à l’Assemblée doit être efficace aujourd’hui s’il veut être victorieux demain.

Que fera le NTD de sa victoire ? En réaction à cette interrogation, Vincent Dabilgou a laissé entendre que le parti va travailler à ce que son futur groupe parlementaire soit le bras secourable du président Roch Marc Christian Kaboré, pourla mise en œuvre de son programme de gouvernance. Il a fait remarquer, pour finir, que le NTD est une force qui sait se construire pour le Burkina Faso, qui ne veut pas tout, tout de suite. Un parti qui devient de plus en plus fort, dit-il, pour construire avec le président Roch Kaboré, un Burkina de paix, de sécurité.

I.O

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *