Accueil » Déclarations-Communiqués » Bilan Hadj 2019: la satisfaction des organisateurs

Bilan Hadj 2019: la satisfaction des organisateurs

A travers un point de presse,le secrétariat permanent de suivi des pèlerins religieux a rendu public son bilan sur le Hadj 2O19, ce mardi 17 septembre 2019, à Ouagadougou.

Le présidium

Après le lancement du Hadj 2019, l’heure est aux acteurs de porter  à la connaissance des burkinabè le bilan de celui de 2019. A l’occasion, le ministre d’Etat ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo accompagné des membres de la FAIB et de la délégation du comité de suivi étaient face à la presse nationale ce mardi 17 septembre 2019, à Ouagadougou. « Le dernier vol est arrivé le 06 septembre dernier, et  par la volonté d’Allah, le Dieu tout puissant et miséricordieux, les pèlerins ont accompli les rites et sont rentrés sains et saufs », a déclaré le ministre siméon Sawadogo. A-t-il indiqué, le départ des pèlerins burkinabè en Arabie Saoudite s’est déroulé du 14 au 27 juillet 2019 assuré par la compagnie Saoudienne SKY PRIME. Et le nombre Total de vols était de vingt-deux(22) dont seize(16) à Ouagadougou et six (6) à Bobo-Dioulasso, a précisé le ministre d’Etat. A l’entendre Sept mille deux cent quarante-six (7246) pèlerins ont été transportés en vols charters vers  l’Arabie Saoudite dont cinq-mille cent vingt-cinq (5125) pèlerins à partir de Ouagadougou et deux mille cent cinq(2121) pèlerins à partir de Bobo-Dioulasso.

Une vue des membres du comité d’organisation

Pour le ministre d’Etat Burkinabè, le Hadj 2019 a connu des innovations dont l’une a été selon lui sa couverture sanitaire. A-t-il justifié cela, par le passage de son équipe de santé de 15 à 25 agents de santé et le nombre de ses ambulances à 03 : « A cela, il faut ajouter la déconcentration des visites médicales et de la vaccination, etc ». Tout œuvre humaine n’étant pas parfait, quelques difficultés à savoir les retards d’enregistrement, la non maitrise des technique des passeports chérifiens, les arrêts tardifs des inscriptions, ont été entre autres les difficultés souligné par le comité du suivi du Hadj 2019. Mais son(le comité) plus grand regret a été la mort des 06 pèlerins du à quelques pathologie tels l’insuffisance rénal, hypertension artérielle, les crises, dont fait cas le président du comité El Adj. moumouni Ilboudo. Cette séance à de même été  l’occasion pour le comité de rappeler les futures ambitieux du pèlerinage de la Mecque et aux agences de voyages partenaires à travailler au vu de se conformer aux règles de voyages chérifiens. Car aux dires des conférenciers du jour, certaines n’y vont pas pour le pèlerinage, mais en tant que commerçants déguisés. Ce qui rend très difficile le contrôle des baguages des pèlerins allant le plus souvent au blocage de certains par ce qu’ils contiennent des prohibés ou d’autres produits non acceptés en Arabie Saoudite, a clarifié le président de la FAIB, Boubacar Yugo. Et c’est un Hadj satisfaisant finalisé avec une subvention gouvernementale, au titre d’un milliard 100millions de FCFA, a martelé le ministre Siméon Sawadogo.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *