Accueil » Gouvernance - Développement » Bobo-Dioulasso: une conseillère municipale offre de l’eau potable aux populations des villages de Bana et de Moami

Bobo-Dioulasso: une conseillère municipale offre de l’eau potable aux populations des villages de Bana et de Moami

A travers l’Association d’appui à la promotion de la femme et de l’enfant en difficultés (AAPFED),  la conseillère municipale du MPP du village de Bana, Fatimata Rachel Sanou, a offert des forages aux femmes des villages de Bana et Moami, rattachés respectivement aux arrondissements 7 et 6 de Bobo-Dioulasso. L’inauguration de ces forages est intervenue le samedi 18 février 2017.

Le parrain, la donatrice et la représentante du maire de la Commune de Bobo-Dioulasso procédant à la coupure du symbolique marquant l’inauguration officielle de ces forages
Le parrain, la donatrice et la représentante du maire de la Commune de Bobo-Dioulasso procédant à la coupure du symbolique marquant l’inauguration officielle de ces forages

Les corvées d’eau et les maladies liées à la consommation d’eau non potable sont désormais un mauvais souvenir pour les populations de Bana et Moami. Celles-ci ont bénéficié en effet de forages de la part de la conseillère municipale, Fatimata Rachel Sanou, à travers son Association.

«L’eau, c’est la vie», dit-on. Cependant, si l’eau que l’on consomme n’est pas potable, elle produit l’effet contraire en devenant source de maladies. Dans les villages de Bana et de Moami, rattachés respectivement aux arrondissements 7 et 6 de Bobo-Dioulasso, les femmes parcourent plusieurs kilomètres tous les jours selon elles, à la recherche de l’eau, souvent pas potable. Cette situation selon la présidente de l’Association d’appui à la promotion de la femme et de l’enfant en difficultés (AAPFED) n’est pas de nature à contribuer à l’épanouissement de la femme. Pourtant, dit-elle, «l’Association œuvre pour l’amélioration au quotidien du bien-être de la femme et de l’enfant en difficultés».

Finies les corvées d’eau et les maladies liées à la consommation de l’eau impropre dans les villages de Bana et de Moami
Finies les corvées d’eau et les maladies liées à la consommation de l’eau impropre dans les villages de Bana et de Moami

C’est pour cela qu’avec le concours de ses partenaires, l’Association à œuvrer pour la  réalisation des forages à Bana et Moami.  En décidant d’offrir des forages aux populations de ces villages, la présidente de l’Association, par ailleurs conseillère municipale du village de Bana, dit vouloir réduire la souffrance des femmes qui doivent parcourir plusieurs kilomètres pour s’approvisionner en eau qui du reste, n’est toujours pas potable. «A travers ces forages, nous voulons non seulement mettre fin à la souffrance des femmes qui parcourent des kilomètres tous les jours à la cherche de l’eau mais  aussi et surtout, mettre à la disposition des  populations de ces villages de l’eau potable qui leur évitera des maladies liées à la consommation de l’eau non potable», a-t-elle indiqué.

: Les officiels à la cérémonie d’inauguration des forages
Les officiels à la cérémonie d’inauguration des forages

La construction de ces forages qui est un ouf de soulagement pour les populations de ces villages a été fortement saluée.  Anciens, femmes, jeunes, tous ont loué l’initiative de la donatrice. «Nous n’allons plus nous lever très tôt les matins pour parcourir des kilomètres à la recherche d’eau. Nos enfants ne seront plus malades parce qu’ils ont bu de l’eau qui n’est pas potable. Vraiment, nous sommes soulagées», ce sont-elles exprimées avant d’ironiser que: «Avec ces forages, nous allons, nous-aussi, boire de l’eau potable comme ceux de Bobo-Dioulasso».  S’il est clair que ces forages mettront fin à la souffrance des femmes quant à la recherche de l’eau, celles-ci ont fait savoir que cette eau potable leur permettra également de mener des activités génératrices de revenus.

A travers la réalisation des forages à Bana et à Moami, la donatrice, Fatimata Rachel Sanou dit vouloir mettre fin à la souffrance des femmes quant à la recherche de l’eau potable
A travers la réalisation des forages à Bana et à Moami, la donatrice, Fatimata Rachel Sanou dit vouloir mettre fin à la souffrance des femmes quant à la recherche de l’eau potable

Comme pour témoigner leur reconnaissance à la conseillère, les populations de ces villages se sont engagées à l’accompagner dans tout ce qu’elle viendrait à entreprendre comme initiatives.

Représentant le maire de la Commune de Bobo-Dioulasso, la 3ème adjointe au maire et le parrain Kevin Nana ont tous salué l’initiative et ont exhorté du même coup les populations à la bonne tenue de cette source d’eau. Quant à la gestion de ces forages, il est mis dans chaque village un Comité de gestion qui se chargera d’assurer leur bonne gestion et leur entretien. Ce sont plus de dix (10) millions que Fatimata Rachel Sanou et ses partenaires ont déboursé pour le bien-être de ces populations.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *