Accueil » Logtoré » Calculs biliaires:les femmes sont plus touchées que les hommes

Calculs biliaires:les femmes sont plus touchées que les hommes

Les calculs biliaires encore appelés lithiase biliaire sont de petites formations solides comparables à de petits pierres qui siègent au niveau des voies biliaires. Ce sont des formations qui peuvent être uniques ou multiples dans les voies biliaires et engendrer quelques complications qui peuvent être graves. Tout savoir sur les facteurs favorisants, les complications et le traitement de cette maladie qui touche plus les femmes que les hommes avec le docteur Lydie Sia Ouattara, hépato gastrologue en service au CMA Paul 6 et à Schiphra.f

Les Echos du Faso (LEF) : Quels sont les facteurs favorisants de la lithiase biliaire ?
Dr Lydie Sia Ouattara (Dr LSO) :L’augmentation de la concentration de la bile. Il y a certaines affections génétiques telle la grossesse qui peuvent favoriser un excès de sécrétion de bile ;
Un défaut de sécrétion : la bile peut être produite normalement mais ne pas secréter de façon normale ;
Il y a aussi la motricité insuffisante de la vésicule biliaire qui est le réservoir de la bile. Au besoin cette vésicule va se contracter et permettre à l’organisme de bénéficier de la bile. Mais si la motricité de la vésicule biliaire n’est pas assez suffisante, il y aura une accumulation de bile dans la vésicule biliaire, ce qui va favoriser la formation de calculs ;
Certains médicaments qui entrainent la destruction des globules rouges ;
La grossesse, l’obésité, les pertes de poids excessif en un temps assez réduit, le jeûne.

LEF : Qui sont les personnes à risques ?
Dr LSO : Le sexe féminin. Les calculs biliaires se retrouvaient à près de 80% chez les femmes plutôt que chez les hommes. Aussi, le sujet âgé est plus à risque.

LEF : Quels peuvent être les symptômes ?

Dr LSO : Dans la majorité des cas, les calculs biliaires sont asymptomatiques. Les symptômes sont ceux des complications.
LEF : Quelles peuvent être ces complications ?

Dr LSO :L’inflammation de la vésicule biliaire : s’il y a des calculs dans la vésicule biliaire, cela peut créer une inflammation qui va se manifester par la fièvre, des frissons et des douleurs au niveau droit de l’abdomen, précisément au niveau de la vésicule biliaire ;
L’inflammation du pancréas : un calcul biliaire qui obstrue les voies biliaires peut entrainer une inflammation au niveau du pancréas et cette inflammation va entrainer une obstruction au niveau des canaux pancréatiques ;
L’infection des voies biliaires qui peut être très grave voire mortelle.
LEF : Comment se fait le diagnostic ?

Dr LSO : La lithiase ne se traite pas en l’absence de symptômes. Ce sont les complications que l’on va traiter. C’est d’abord soulager les douleurs et s’il y a une infection il faut parer à cette infection avec des antibiotiques. Il faut aussi désobstruer les voies biliaires qui se fait de plusieurs méthodes: la lithotritie extra corporelle, qui est un appareil que l’on utilise pour broyer le calcul. Il y a aussi la chirurgie pour les cas graves. Ceux qui font régulièrement les calculs biliaires, on utilise la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire.
LEF : Comment les prévenir ?

Dr LSO : La prévention découle des facteurs de risques. Il y a des facteurs de risques qui sont modifiables et d’autres non comme le sexe féminin et l’âge. Pour les facteurs modifiables, il faut éviter le surpoids en ayant une alimentation saine et équilibrée et en faisant du sport. Il faut éviter les jeûnes prolongés, les régimes alimentaires qui font baisser rapidement le poids, utiliser les médicaments avec précaution.
Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *