Accueil » Société » Camp guide 2021:100 jeunes filles à l’école de l’association des guides du Burkina Faso

Camp guide 2021:100 jeunes filles à l’école de l’association des guides du Burkina Faso

L’Association nationale des guides du Burkina (ANGB) organise du26 juillet au 1er août 2021 à Ouagadougou un camp pour outiller une centaine de jeunes filles venues  des quatre coins du pays. Pour ce mardi 27 juillet 2021, au deuxième jour, ce sont environs 100 filles  qui ont répondu à l’appel de l’association à Ouagadougou pour y prendre part à ce camp guide 2021.

Des jeunes filles, âgées de 7 à 25 ans venues des quatre coins du Burkina Faso, étaient toutes au rendez-vous ce mardi 27 juillet 2021 dans la cours du collège notre Dame de Kologh Naaba à Ouagadougou. Elles étaient environs 100 jeunes filles de toutes les catégories confondues à répondre à l’appel de l’association nationale des guides du Burkina Faso. C’est le « camp guide 2021 ».Responsables de la dite association communément appelés «commissaires généraux»  tout comme les participantes  sont  toutes prêtent et bien déterminés à se donner à fon pour la réussite de ce camp. L’objectif de ce camp pour Pélagie Ouédraogo, Commissaire Nationale de l’Association des Guides du Burkina est de donner la culture de la vie en communauté aux participantes, permettre aux jeunes filles et aux jeunes femmes de développer leur potentiel de citoyennes du monde tout en les rendant conscientes de leurs responsabilités.et ce camp qui s’étale du 26 au 1er août prochain sera marqué par plusieurs activités afin d’offrir un encadrement de haute qualité pour les séjours d’une semaine aux jeunes filles.

A en croire la Commissaire Nationale  de l’Association des Guides du Burkina, en collaboration avec le ministère de la jeunesse, les participantes bénéficieront d’une formation sur la citoyenneté. En plus de la citoyenneté précise Pélagie Ouédraogo, plusieurs autres thèmes seront développés au cours de ce camp. Il s’agit entre autres de la formation de caractères, le civisme, la gestion des menstrues, la culture de la paix. « Pour permettre aux jeunes filles d’identifier les signes de violences avant le déclenchement, un module intitulé stop violence leur sera enseigné », a laissé entendre Pélagie Ouédraogo.Les participantes  à cette édition du camp de l’Association nationale des guides du Burkina seront également outillées sur la pratique des activités manuelles notamment la confection des objets, l’initiation au petit jardinage en respectant la protection de l’environnement. Pour ce qui est des activités physiques, « chaque journée débute par la pratique du sport », a rassuré dame Ouédraogo  qui, par cette occasion remercie les partenaires et félicite les parents qui ont accepté autoriser leur filles à y participer.

Idomar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *