Accueil » Déclarations-Communiqués » Commémoration de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’ouest (osrao):le message du  ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière

Commémoration de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’ouest (osrao):le message du  ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière

Ceci  est un message du message du  ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière à l’occasion de la commémoration de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’ouest (osrao)  célébrée chaque 8 mai.

« Dans  le  cadre  de  sa  mission  de  promotion  et  de  renforcement  de  la  sécurité  routière, l’Organisation pour la Sécurité  Routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO)a institué la journée de l’OSRAO, le 8 mai de chaque année. A l’occasion, les Etats  membres sont  invités  à  organiser,  dans  leur  pays  respectif,  des  activités entrant dans le cadre du thème central de la journée. Sous la thématique « Vers un zéro saignement sur la route », la présente édition invite tous les Etats membres à renforcer les actions de prévention de l’insécurité routière  et  à davantage  promouvoir les  équipements d’atténuation des chocs  à l’occasion des accidents de route.

Chaque année, au Burkina Faso, nous déplorons encore trop de morts et trop de blessés dus aux accidents de la circulation routière. En effet, selon les statistiques de l’Office National de la Sécurité  Routière (ONASER), l’année 2020 a enregistré 20 871 cas d’accidents qui ont occasionné  13763 blessés et 1060 tués. L’année 2021,  quant  à  elle,  a enregistré 25118 cas  d’accidents  avec  15 340 blessés et 1 272 tués.

Il faut le souligner tout net ; ce n’est pas la route qui tue encore moins les engins, mais  le  comportement  des  Hommes.  L’analyse  des  facteurs  accidentog nes révèle en effet que 78% des accidents de la circulation routière est imputable au comportement humain. De ces facteurs, le non-respect des règles de la circulation routière, l’exc s de vitesse, l’usage manuel de téléphone portable en circulation, la conduite sous l’emprise de l’alcool et le manque de courtoisie dans la circulation, sont récurrents. En outre, le non port du casque de protection et de la ceinture de sécurité  constitue des facteurs d’aggravation des accidents de la route.

Par conséquent, les routes sont transformées en de véritables espaces de dangers permanents. Cet incivisme routier n’épargne aucune couche socio-économique de notre pays. Combien sommes-nous, parmi nous, qui avons le reflexe de boucler la ceinture  de  sécurité  dès  nous  nous  installons à  bord  d’un  véhicule automobile et qui recommandons cela aux autres passagers ? Combien  sommes-nous  à  porter  un  casque  de  protection  avant  de

rouler un engin à deux roues motorisées ? Combien  sommes-nous  à  nous  abstenir  de  l’usage  du  téléphone  volant ?Combien sommes-nous à nous abstenir de conduire un véhicule ou un engin à deux roues lorsque nous avons pris le verre d’alcool de trop ?

Le  Ministère  des  Transports,  de  la  Mobilité  Urbaine  et  de  la  Sécurité  Routière engage et continuera d’engager des actions de communication, d’information et d’ éducation à la sécurité  routière pour améliorer la sécurité routière. Il participe et continuera  de  participer,  aux  côtés  des  autres  acteurs  institutionnels,  à  la prévention et à la répression de la délinquance routière. Mais force est de reconnaître que le combat est loin d’ être gagner .

Car  le  combat  contre  l’insécurité  routière  est  un  combat  de  tous ;  il  interpelle chaque homme, chaque femme, chaque enfant. Il exige de chaque usager de la route,  de  chaque  riverain  de  la  voie  publique  une  prise  de  conscience  et  un comportement responsable.

A  l’occasion  de  la  journ e  de  l’OSRAO,  mon  Département,  à  travers  l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER), organisera une  s rie d’activités de communication-information et de sensibilisation. Il s’agit notamment de l’animation d’ émissions télévisuelles et radiophoniques sur le thème de la journée, de sorties de  contrôle  de  la  vitesse  et  d’autres  comportements  à  risque  dans  la  ville  de Ouagadougou,  de  l’animation  d’une  séance  de  sensibilisation  au  niveau  du carrefour « bon samaritain » Cissin de la ville de Ouagadougou, de la formation de deux  cent  (200)  femmes  de  la  Brigade  verte  de  Ouagadougou  sur  la  sécurité routière et leur dotation en matériel de sécurité routière, etc. Aussi, voudrais-je inviter l’ensemble de la population à participer à ces différentes activités commémoratives et de sensibilisation. La lutte contre l’insécurité  routière étant donc nécessairement le combat de toute la collectivité nationale et exigeant un élan particulier d’engagement individuel et collectif, je lance un appel solennel à l’ensemble de nos concitoyens, des acteurs de la société civile et aux usagers de la route afin qu’ils s’approprient le thème de la  Journée  de  l’OSRAO  du  8  mai  2022,  qu’ils  en  incarnent,  dans  leur comportement  de  tous  les  jours  les  exigences,  pour  davantage  contribuer  à  la sauvegarde et à la protection de la vie humaine.

Vive la sécurité routière sur nos routes,

Tous engagés vers un zéro saignement sur nos routes.

Fait à Ouagadougou, le 08 mai 2022

Le Ministre des Transports, de la Mobilité

Urbaine et de la Sécurité Routière

Mahamoudou ZAMPALIGRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.