Accueil » Défense-Sécurité » Compagnie de gendarmerie de Pô: un réseau de 9 présumés auteurs d’attaques à main armée opérant à Ouagadougou démantelé dans le Nahouri

Compagnie de gendarmerie de Pô: un réseau de 9 présumés auteurs d’attaques à main armée opérant à Ouagadougou démantelé dans le Nahouri

Le mardi 18 mai 2021 ,à  la brigade de gendarmerie a eu une conférence de presse de à la gendarmerie nationale. Dirigée par le lieutenant Boukary Drabo commandant de la compagnie de gendarmerie de Po, cette conférence avait  pour objectif de présenter à  la presse un réseau de délinquants opérant à Ouagadougou ayant pour collaborateurs des malfrats d’un pays voisin. Plusieurs engins, des armes à feu et blanches  étaient utilisés par ces délinquants.

Il est 10 heures lorsque les responsables de la gendarmerie nationale se présentaient  ce mardi 18 mai 2021  à la  brigade de la gendarmerie de Pô. Devant la presse l’adjudant-chef Arouna  Savadogo du service de communication de la gendarmerie nationale, le lieutenant  Boukary Drado COMPAGEN  de Pô, le commandant Lassané  Savadogo  de la  brigade territorial  de  Ziou  et l’adjudant  Laurent Sanou  de cette brigade située à une cinquante  de kilomètres de la  ville de Pô.

Le commandant Savadogo a décrit la situation .  Ainsi   les 1er et 2 mai 2021 suite à une information reçue à  la brigade Territoriale de Gendarmerie de Ziou, des engins transiteraient à destination du Ghana. Une enquête a permis d’interpeler  le sieur < N.A>  en possession d’une motocyclette de marque YAMAHA  modèle, < SIRUS> appartenant à un certain NOUNGOU Soumaila . Pour des besoins d’enquêtes  une liaison est établie avec la brigade de Recherches de la Gendarmerie de Ouagadougou. Elle a permis de mettre aux arrêts plusieurs présumés malfrats. Ils avaient pour  mode opératoire l’utilisation d’armes blanches notamment des boules, machettes, gourdins, barres de fer pour assommer leurs victimes.  A ce jour de nombreuses personnes suspectes et leurs complices sont aux arrêts. Plusieurs  objets, engins et personnes  ont été saisis notamment 9 personnes interpellées, douze engins à deux roues, 85 kg de chanvre indien…. Le commandant a relevé que le cerveau de la bande en  l’  occurrence le sieur Sawadogo Boukaré  alias < Bouba> dit Moega  est activement recherché . A sa suite Le commandant de la  compagnie de Pô, le lieutenant Boukary Drabo  a remercié les commerçants  du Théâtre populaire qui ont refusé d’acheter ses engins obligeant les délinquants à se diriger vers les frontières. Celui-ci  a insisté sur la nécessité des propriétaires des motos d’avoir des cadenas permettant de sécuriser leurs engins.

Des victimes assommées par les délinquants sont rentrées en possession  de leurs  engins. Il s’agit de P Eric Sandwidi professeur des lycées et collèges en service à Toma dans  la  province du Nayala. Il s’est réjoui d’avoir retrouvé son engin puisqu’ il a été assommé le 6 mai 2020 et dépossédé de sa moto à Ouagadougou. Celui-ci a dit toute sa reconnaissance à la  gendarmerie nationale pour ce travail car il a retrouvé son engin volé à Ouagadougou dans la commune de Ziou.   Plusieurs autres victimes ont remercié les forces de l’ordre pour le travail qu’elles abattent au quotidien pour la sécurité de la population.

Aouè Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *