Accueil » Gouvernance - Développement » Conseil économique et social : le Forum national 2022 marqué par de fortes recommandations

Conseil économique et social : le Forum national 2022 marqué par de fortes recommandations

« Lutte contre la corruption au Burkina Faso : Mécanismes pour une restauration des valeurs d’intégrité et de probité dans l’action administrative », c’est sous ce thème que s’est tenu le forum national 2022 organisé par le Conseil économique et social (CES) en partenariat avec l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC). La cérémonie de clôture dudit forum est intervenue ce jeudi 8 septembre 2022. Des recommandations fortes formulées par les participants à la rencontre qui a duré 72 heures, ont marqué la rencontre.

Renforcer les capacités techniques et opérationnelles des corps de contrôle afin qu’ils puissent engager et orienter les procédures notamment suite aux alertes et aux dénonciations ; doter les juridictions, notamment les pôles judiciaires spécialisés, en ressources humaines, matérielles et financières pour un traitement diligent des dossiers de corruption ; créer une police judiciaire spécifique auprès des pôles économiques et financiers ; intégrer et d‘enseigner des modules pédagogiques sur les valeurs sociales positives notamment l’intégrité et la probité dans tous les ordres d’enseignement et dans les écoles de formation professionnelle ; mettre en place un dispositif de suivi du traitement du courrier adressé à l’administration par les clients du service public à travers une plateforme numérique accessible ; informatiser les demandes d’établissement des actes administratif ; refuser et dénoncer tout comportement, fait ou acte de corruption auprès des structures compétentes ; avoir le sens de l’intérêt général et l’équité dans le traitement des dossiers ; accroitre la visibilité des actions de contrôle des gouvernants pour établir la confiance avec la population ; intensifier les contrôles avec rigueur dans la lutte contre la corruption ; etc. sont certaines recommandations issues des travaux du Forum national 2020 organisé par le Conseil économique et social (CES), en partenariat avec l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).

Se prononçant sur les recommandations, le président du Conseil économique et social (CES) Bonaventure Ouédraogo, les qualifie de pertinentes, réalistes et réalisables. Pour lui, la rencontre a tenu ses promesses, en témoignent les résultats atteints, fruits de l’engagement citoyen des conseillers, de leur assiduité aux travaux, et de leur volonté d’asseoir et d’enraciner les valeurs d’intégrité et de probité dans l’action administrative. S’adressant aux participants, le président du CES déclare : « vos grandes contribution et visions ont permis de traiter le sujet comme il se doit et de dégager par les recommandations, des solutions qui permettront l’atteinte des objectifs fixés ». Ces objectifs selon lui sont proposés au président du Faso au gouvernement, des voies et moyens leur permettant de restaurer les valeurs d’intégrité et de probité ; de disposer d’agents consciencieux, vertueux, travailleurs et patriotes ; de faire de l’administration une vraie machine de développement.

Thierry KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.