Accueil » Politique » Détention de l’ex président du Faso : le MPP exige sa libération

Détention de l’ex président du Faso : le MPP exige sa libération

 L’ex parti au pouvoir a organisé une conférence de presse ce mardi 24 mai 2022 à son siège à Ouagadougou. La question de la situation nationale ainsi que la libération totale de l’ex président du Faso, tels ont été les points abordés de cette conférence.

La situation nationale est si déplorable que le MPP n’est pas resté muet. En effet c’est face aux hommes et femmes de médias que le président du MPP, Me Bala Sakandé ainsi que les membres du bureau exécutif et les militants du parti ont organisé une conférence de presse dans la matinée du mardi 24 mai 2022 à Ouagadougou. La situation nationale et la libération de l’ex président ont été les points abordés lors de cette conférence. Me Bala Sakandé a d’abord abordé la question de la situation sécuritaire en premier point. Pour lui, les militaires à l’origine du coup d’Etat ont justifié leur acte par ‘’l’incapacité du pouvoir Roch Marc Christian Kaboré à faire face à l’insécurité, a d’abord relevé le président du MPP avant de déplorer la situation sécuritaire qui continuent d’endeuiller le pays. Au regard de la dégradation de la sécurité nationale et de la bravoure des FDS, Me Sakandé réitère son soutien au FDS dans cette lutte contre l’ennemi.

Quant au sort de l’ex président, le président du parti Alassane Bala Sakandé demande la libération totale et sans condition de Roch Marc Kaboré. A ce niveau, Alassane Bala Sakandé, président du parti a relevé que le parti n’a pas pu avoir accès à l’ancien chef d’Etat malgré l’annonce de sa libération par les nouvelles autorités au pouvoir. « Le MPP n’a pas pu rencontrer le président Kaboré, on ne nous a pas autorisé à le voir » a déclaré Me Sakandé tout en ajoutant qu’il est aussi privé de communiquer au téléphone.

En rappel, une manifestation est prévue le 28 mai 2022 pour faire la même demande. Alassane Sakandé indique que le parti n’est pas à l’origine de cette marche, mais il confie que le MPP n’empêchera pas ses militants d’y prendre part.« Toutes activités légales, nous allons en faire usage pour la libération de l’ex président et nous resterons républicain au sein du MPP », a-t-il conclu.

Rabiatou Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.