Accueil » Déclarations-Communiqués » Distribution des vivres par le CNEI-BF: polémique autour des 100 tonnes de riz de la CCI-BF

Distribution des vivres par le CNEI-BF: polémique autour des 100 tonnes de riz de la CCI-BF

Le 3 avril 2020, la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a offert 100 tonnes de riz au maire de la ville de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, pour soutenir les commerçants des marchés et yaars de Ouagadougou fermés suite à la pandémie du COVID19 . A son tour le maire a remis ces vivres au président du Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso ( CNEI-BF), faîtière nationale des organisations professionnelles de l’économie informelle du Burkina Faso.

Se réjouissant du geste de la CCI-BF, les acteurs de l’économie informelle attendent avec impatience la distribution de ces vivres. Mais à leur grande surprise la faîtière apprend pour une raison qu’elle ignore que la CCI-BF veut retirer ces vivres qui pourtant permettront d’apaiser un temps soit peu la souffrance des commerçants qui souffrent le martyre dans cette crise. Certains de se demander pourquoi retirer ces vivres une fois dans les mains de ces ayants droit, pourtant le CNEI-BF a dejà procédé à la distribution de vivres reçus des bonnes volontés et d’institutions au profit des acteurs du secteur informel. Selon des indiscrets depuis la crise le CNEI-BF a fait le plaidoyer afin que les commerçants frappés par la mesure de fermeture des marches et yaars soient accompagnés afin de supporter les conséquences de cette pandémie, donc il parait judicieux que c’est lui qui recevoive les vivres des acteurs du secteur informel et procède à leur répartition dans la transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *