Accueil » Société » Donatien Nagalo contesté : le ministre et les acteurs du commerce se sont accordés

Donatien Nagalo contesté : le ministre et les acteurs du commerce se sont accordés

Depuis la nomination de Donatien Nagalo à la tête du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME, des voix se sont élevées pour le contester. Cette situation a contraint les plus hautes autorités à reporter son installation. Ce lundi 7 novembre 2022, au Conseil national du patronat burkinabè (CNPB), le ministre contesté a rencontré les acteurs du commerce dans le but de taire les divergences. A l’issue de la rencontre les acteurs ont convenu d’accompagner Donatien Nagalo à la tête du ministère en charge du commerce. Cette décision a été actée par la signature du procès-verbal. Sur les neuf structures ayant pris part à la rencontre, sept ont accepté signé. Les deux autres, à savoir le Conseil national de l’économie informelle et l’Union nationale des commerçants des marchés et yaar ont émis une réserve de signature pour la simple raison d’informer leur base.

Selon El Hadj Lassané Ouédraogo président de l’Association Sougr-noma, les acteurs ont convenu d’accompagner

Les nouvelles autorités de la Transition ont porté leur confiance à Donatien Nagalo en le nommant à la tête du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME. Depuis sa nomination, le secteur du commerce est en ébullition. L’on assiste à des manifestations, des sorties médiatiques, pour contester cette nomination, ou pour apporter son soutien au ministre. Pour donc taire les divergences, Donatien Nagalo dont son installation est toujours en attente, a rencontré les acteurs du commerce. Neuf structures ont pris part aux échanges, qui il faut le reconnaitre étaient vraiment tendues. Débuté à 11 heures 45 minutes, c’est aux environs de 17 heures, que « la fumée blanche a été aperçue ». Des confidences du président de l’Association Sougr-noma et jeunes commerçants et oubliés du Burkina, El Hadj Lassané Ouédraogo, à l’issue de la concertation, les différentes structures qui ont manifesté leur souhait de taire les divergences, ont convenu d’accompagner Donatien Nagalo dans sa nouvelle mission. Elles ont également réitéré le même accompagnement au gouvernement de la Transition pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est assignés.

Les signataires ont décidé de taire les divergences

Neuf structures ont pris part à la rencontre. A la fin de la rencontre, qui a été sanctionnée d’un procès-verbal, sept des neuf ont paraphé le document. Les deux autres, à savoir le Conseil national de l’économie informelle et l’Union nationale des commerçants des marchés et yaar ont émis une réserve de signature pour la simple raison d’informer leur base, a souligné El Hadj Lassané Ouédraogo. Les sept signataires sont : le Conseil national du patronat burkinabè ; le Syndicat des importateurs de cycles et motocycles ; l’Association teegawendé des jeunes commerçants de Rood Woko ; la Coalition des associations solidaires des commerçants ; l’Association sougrinooma des jeunes commerçants et ouvriers du Burkina ; le Collectif des associations des commerçants et ouvriers du Kadiogo ; l’Association burkimbi pour la promotion et la valorisation du commerce ; le Syndicat national des commerçants du Burkina Faso.

Thierry KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.