Accueil » Politique » Elections du 22 novembre : le SENS sollicite l’adhésion des commerçants

Elections du 22 novembre : le SENS sollicite l’adhésion des commerçants

En marge de la campagne pour les législatives du 22 novembre, le mouvement SENS a tenu un meeting dans le marché El Nour à Ouagadougou, le mercredi 11 novembre 2020. La tête de liste de ce mouvement dans le Kadiogo, Abdoulaye Diallo est son équipe a expliqué aux commerçants de ce marché, pourquoi le mouvement SENS a été créé, pourquoi les candidats sur sa liste ont décidé de quitter leur zone de confort pour venir en politique, la vision du mouvement, etc. ; avant de demander leur adhésion pour ces élections, et celles à venir.

En course pour les législatives du 22 novembre, le mouvement SENS multiplie les meetings. Certains candidats à cette élection sur la liste de ce mouvement se sont rendus le mercredi 11 novembre 2020 au marché El Nour, où ils ont tenu un meeting. Face aux femmes assises sous une petite tente installée pour l’occasion, ils leur ont présenté la vision du mouvement qui est de rompre avec la mauvaise gouvernance ; « en servant et non se servir » comme nous l’explique la tête de liste dans le Kadiogo, Abdoulaye Diallo.  Aux hommes et femmes qui sont sortis les écouter, il confie leur avoir expliqué pourquoi le mouvement SENS a été créé, pourquoi candidats sur sa liste ont décidé de quitter leurs zones de confort pour venir en politique, la vision du mouvement, aussi leur permettre de poser des questions. A chacune des interventions des différents candidats, ce sont des applaudissements qui retentissent. Selon la tête de liste du Kadiogo, ils ont demandé l’adhésion des locataires du marché El Nour, pour ces élections, celles à venir à savoir 2025, 2030, etc., afin que le mouvement puisse atteindre ses objectifs. Avec son équipe, Abdoulaye Diallo a insisté sur la notion de servir et non se servir. C’est d’ailleurs le message central du meeting comme il le confirme.

Le message semble être passé au regard des témoignages faits par les uns et les autres qui n’ont pas hésité à rassurer les candidats sur la liste du mouvement de leur soutient afin qu’ils puissent les représenter à l’Assemblée nationale.

Ce meeting a été l’occasion au SENS de montrer aux commerçants et commerçantes de El Nour comment voter le 22 novembre, sur quel logo, ils doivent mettre l’encre. Le message est reçu car ceux et celles qui ont été invités à simuler le vote devant l’assistance ont tous réussis l’exercice.  Ceci a rassuré l’administrateur du Centre de presse Norbert Zongo qui a salué l’engagement des hommes et femmes à faire du changement une réalité pour ces élections.

La particularité de ce meeting, est qu’il a été organisé sur demande des femmes du marché confie Abdoulaye Diallo. De ses dires, c’est sur invitation de femmes et des hommes du marché que la rencontre a été initiée. Il explique que c’est suite à une action de salubrité menée avant le début de la campagne, dans le marché que les commerçants ont souhaité les rencontrer. Il fait allusion au concept « Dimanche utile » qui a pour but de choisir chaque dimanche, un lieu pour des actions de salubrité et de formation des jeunes et des femmes. Ces derniers impressionnés par la démarche, les ont invités à revenir pour les échanges afin de mieux connaitre le mouvement. De leur connaissance, parlant des commerçants, aucun parti politique, aucun mouvement avant le SENS n’a effectué une telle démarche soutient le candidat aux législatives. Relayant les propos des commerçants, il affirme : « ils viennent nous distribuer simplement des flowers, nous demandent de les voter et s’en vont ». Afin de satisfaire à leur demande, le meeting a été organisé, et il correspond aussi à la stratégie du mouvement qui est d’aller auprès des gens, discuter avec eux, conclu la tête de liste dans le Kadiogo du SENS, Abdoulaye Diallo.

T.D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *