Accueil » Politique » Elections de 2020: l’UPC dénonce une délivrance ciblée de CNIB

Elections de 2020: l’UPC dénonce une délivrance ciblée de CNIB

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a animé, le jeudi 20 février 2020, à son siège à Ouagadougou, une conférence de presse ou il a dénoncé une médiocrité dans l’opération de la révision du fichier électorale burkinabè en cours et des subventions ciblées des délivrances ciblé de Carte National d’Identité Burkinabè (CNIB).

Le présidium lors de la conférence de presse

Lancé, le 10 février à Dédougou, l’opération pour la révision du fichier électorale burkinabè, présente déjà plusieurs anomalies, vue les résultats et des difficultés présenté dans les premières zones d’opération. Vétustés des Kits d’enrôlement et mauvais traitement des OPK lié à l’insécurité, bref tant de difficultés auxquelles sont confronté les Operateurs de Kits (OPK) déjà sur le terrain et relevé, le jeudi 20 février 2020, par le parti de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) au cours d’un point de presse animé à son  siège à Ouagadougou. A ces problèmes, s’ajoute des subventions et délivrances ciblées de la Cartes Nationale d’Identité Burkinabè (CNIB) par certains ténors du MPP, parti au pouvoir, pour leurs militants a déclaré l’honorable Moussa Zerbo, 1er vice-président de l’UPC. Pour lui le faible taux présenté par l’enrôlement des burkinabè de la diaspora, et celui qu’annonce ceux de l’intérieur sont lié à la CNIB et le passeport choisi comme document de votation.

Les conférenciers disent avoir pourtant interpelé en son temps, les membres du gouvernement burkinabè, lors d’une conférence de presse animé, le 26 septembre 2019, à Ouagadougou sur ces choix, après avoir adressé une lettre au président. « Nous avions pourtant adressé en son temps une lettre au gouvernement ans laque, nous avions demandé une subvention de leur part de la CNIB à la somme de 500F.CFA afin de permettre à l’ensemble des burkinabè de l’avoir et de pouvoir se faire enrôler massivement. Jusque l’a pas de réponse du gouvernement à cette lettre. Et nous assistons maintenant à des délivrances ciblées de CNIB par des membres du MPP pour ses militants, dans des arrondissements sous le silence du président. Nous déplorons donc cette manière de la part de président du Faso », s’insurgent M. Zerbo et ses camarades. Pourquoi en pleine crise, le président prend cette initiative de délivrer des CNIB à des individus ?  S’est, interrogé le 2e vice-président, Amadou Diemdoda Dicko. L’UPC Parle même d’empiétement dans le traitement des burkinabè en besoin de la CNIB et lancé un appel à la CENI et au chef de l’Etat. « L’Année 2020 est une année décisive pour les filles et fils du Burkina Faso. Nous demandons donc le gouvernement à engager une subvention rapide et générale des CNIB, car nous ne voulons pas de crise électorale », a conclu M. Dicko.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *