Accueil » Economie-Finances » Entrepreneuriat numérique : le centre BeoogoLab lance le projet « les graines du E-commerce »

Entrepreneuriat numérique : le centre BeoogoLab lance le projet « les graines du E-commerce »

L’accès au financement pour les jeunes entrepreneurs au Burkina Faso reste une contrainte majeure. C’est dans ce contexte que Beoogolab en collaboration avec ADA a procédé  ce  mardi 05 février 2019 à Ouagadougou au lancement officiel d’un projet national dénommé “les graines du e-commerce burkinabè”.

le présidium lors du lancement du projet

Accompagner les jeunes entrepreneurs dans le monde du numérique, telle est l’ambition affichée du centre d’entreprenariat numérique et social, BeoogoLab. Et pour matérialiser cet accompagnement, il  a procédé au lancement d’un projet dénommé “les graines du e-commerce burkinabè” ce mardi 05 février 2019 à Ouagadougou.

De quoi s’agit-il? ” Les graines du e-commerce sont des projets d’entreprise innovantes couvrant tous les maillons de la chaine du e-commerce et du e-service“, a indiqué Mahamadi Rouamba, le directeur de Beoogolab. Selon ce dernier, l’objectif principal de ce projet est d’accompagner de bout en bout les jeunes porteurs de projets.

Et pour se faire, le centre Beoogolab en collaboration avec ses partenaires entend informer et sensibiliser les potentiels e-consommateurs et futurs entreprenants sur les opportunités du e-commerce, appuyer au développement des plateformes technologiques, renforcer les capacités commerciales, managériales et communicationnelles, entre autres.

Mahamadi Rouamba, le directeur de Beoogolab

Concrètement, ce projet va consister à identifier via l’appel à projet 12 initiatives entrepreneuriales, qui vont par la suite bénéficier d’un accompagnement sur une période de 9 mois.

A en croire l’initiateur de ce projet, il est prévu une somme de 40 millions de francs CFA pour les 12 champions. « Ces 12 initiatives entrepreneuriales qui seront retenues seront  accompagnés de mars à novembre 2019 en trois phases que sont l’incubation, l’accélération, l’évaluation », précise Monsieur Rouamba, qui du reste invite les futures graines à s’investir pleinement dans ce processus.

Peuvent prendre  par à  ce concours, tout porteur de projet âgé d’au plus 36 ans. Le projet soumis doit être en cours d’exécution et non pas seulement à l’idée de projet. Les inscriptions ont débuté ce jour 05 février et ce, jusqu’au 19 février 2019.

Hamadou Ouedraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *