Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Espace : le président du Faso prend connaissance de l’avancée du projet Burkinabè

Espace : le président du Faso prend connaissance de l’avancée du projet Burkinabè

(Ouagadougou, 03 septembre 2020). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a eu une séance de travail avec l’astrophysicien Frédéric Ouattara et son équipe, cet après-midi. Le chef de l’Etat a félicité le professeur Ouattara, et renouvelé son engagement à soutenir le projet de lancement du premier satellite burkinabè qu’il conduit. La phase initiale du projet, baptisée Burkina Sat1, est un succès avec la construction de la station au sol du satellite. L’infrastructure a été réceptionnée ce 27 août 2020 à Koudougou.

«Je vois qu’en peu de temps, des progrès notables ont été faits et je voudrais, au nom du peuple Burkinabè, vous féliciter et saluer cette œuvre», a déclaré le président du Faso au cours de cette séance de travail.

Le professeur Ouattara, qui a présenté les avancées du projet et son apport dans le développement socioéconomique du pays, s’est réjoui de l’attention portée par le chef de l’Etat à la promotion et au développement de la recherche scientifique au Burkina Faso. « C’est un honneur pour nous de nous retrouver en votre présence, qui témoigne de votre attachement à la recherche scientifique, à ce que nous faisons dans nos universités. Ça montre également que le Burkina Faso, par la science, par les universités, va se développer » a-t-il dit au président du Faso.

A l’issue de la séance de travail avec le chef de l’Etat, le ministre des Enseignements supérieurs, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a indiqué qu’il reste encore deux étapes : La construction du satellite et le lancement. « Nous avons fait le point au président du Faso en indiquant soigneusement nos attentes », précisera-t-il.

Le ministre MaÏga a rappelé que la communauté scientifique fait l’objet d’une attention particulière de la part du chef de l’Etat, non seulement à travers la construction d’infrastructures, mais aussi à travers des soutiens financiers. « Dans le cadre du Covid-19, il a pris l’engagement de mettre à la disposition de la recherche scientifique 15 milliards de F CFA. Les cinq premiers milliards ont été déjà virés dans les comptes du ministère », a déclaré Alkassoum Maïga, qui a donné rendez-vous en 2021 pour d’autres étapes menant au lancement du satellite.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *