Accueil » Société » Forum national 2020 du CES: la diversité culturelle, facteur du développement durable au cœur des échanges

Forum national 2020 du CES: la diversité culturelle, facteur du développement durable au cœur des échanges

Le conseil économique et social tient du 14 au 16 juillet 2020 à Koudougou, chef-lieu de la région du centre-ouest un forum national sur la diversité culturelle, une voie exploitable pour enrichir mutuellement et trouver la symbiose nécessaire à la paix et à la cohésion sociale au pays des hommes intègres. La cérémonie officielle des travaux a eu lieu ce mardi 14 juillet 2020 à Koudougou.

Le présidium lors de l’ouverture du forum

« Diversité culturelle et développement durable au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives », c’est le  thème retenu du forum national de l’année 2020 du Conseil Economique et Social (CES) dans la capitale de la région du Centre-Ouest du Pays. Prévu se tenir du 14 au 16 juillet prochain, le conseil économique et social voudrait créer un cadre d’échanges et de réflexion prospective avec les différents acteurs du développement sur la diversité culturelle  et la promotion des industries culturelles au Burkina Faso. Ouvert ce mardi 14 juillet 2020 à Koudougou, les participants sont invités donc à mettre en commun durant ces trois jours, leurs analyses dans un esprit d’ouverture, de critique constructive, de tolérance et de respect mutuel afin de tirer le maximum de profit pour construire le pays des hommes intègres.

,« la diversité culturelle est incommensurable et qu’elle constitue un corridor que le Burkina Faso devra mieux exploiter pour son développement durable »,Dr Moiise Napon

«Ces initiatives sont autant d’opportunités offertes aux créateurs et entrepreneurs  culturels pour valoriser les expressions culturelles et contribuer  au développement socio-économique de notre pays » a laissé entendre le Dr Moïse Napon, président du Conseil Economique et Social dans son discours introductif.

En tenant compte donc de l’importance de ce facteur de développement  qui pour le Dr Napon, en 2013 auraient contribué à hauteur de « 3,93%du PIB soit 154,807 milliards de F C FA,« on peut dire que l’apport de  la diversité culturelle  est tout simplement incommensurable et qu’elle constitue incontestablement un corridor que le Burkina Faso devra mieux exploiter pour promouvoir son développement durable ».

La photo de famille

Au regard donc de la diversité des compétences  et de la qualité  des participants, le Dr a formulé le vœu  que les débats débouchent sur des recommandations qui permettront une valorisation du patrimoine culturel et des valeurs endogènes burkinabé. Et sur cette note d’espoir et de conviction, il a invité les participant  à rester vigilant et à observer  les gestes de barrières jusqu’à l’éradication de la maladie à Corona virus. «Sur ce, je déclare ouvert les travaux du forum national 2020 » a conclu le président Moïse Napon.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *