Accueil » Mounafica » Une fuite de capitaux bien organisée?

Une fuite de capitaux bien organisée?

MOUNAFICA Image d'illustrationLes grandes oreilles de Mounafica ont capté les complaintes d’une dame travaillant dans une société appartenant à un proche de l’ex-famille présidentielle. Selon ses dires, tout est mis en œuvre pour que la société fasse faillite. Il est peu probable que d’ici 2 mois, les salaires soient payés. De quoi s’agit-il?
Au lendemain de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, le bureau du directeur général et du directeur administratif et financier ont été mis sous scellés. Les salaires des travailleurs auraient été payés en fin du mois de novembre 2014 sur la base des recettes. Les salaires de fin novembre 2014 ont été versés avec un grand retard en décembre, après la réouverture du bureau du directeur général.
Depuis ce temps, si les salaires sont versés, les recettes que génère la société prennent des directions «suspectes». Le promoteur de l’entreprise étant toujours hors du pays, elle conclut que ses «héritiers» travailleraient à mettre l’argent de côté. Une fuite de capitaux organisée qui ne dirait pas son nom. Le gouvernement de la Transition ne le sait-il pas?
Ce qui fait dire à cette dame que la fermeture est pour bientôt.
L’avenir de nombreux travailleurs et de leurs familles en dépend.
Mounafica, tout œil, tout ouïe

2 commentaires

  1. Cette situation est déplorable et, si l’on y prend garde, avant que le CNT ne réagisse ce sont des milliards qui seront sortis au détriment du peuple. Il faut hâter les investigations post insurrection!

  2. En réalité que peuvent faire les autorités de la Transition? presque rien car la législation internationale et la mondialisation des flux financiers sont telles qu’elles ne peuvent rien entreprendre! Pire,ces autorités s’étaient pourfendues par des déclarations populistes qui ont braqué les milieux financiers internationaux contre le pays! Conséquence les investissements et les mouvements de capitaux en direction du pays se sont raréfiés tandis que les fuites de devises s’organisaient,asphyxiant l’économie nationale! Le prix à payer pour ce départ de Blaise va au delà des morts et il faut s’y préparer la désintégration du tissu économique va pourri la vie de nombreuses familles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *