Accueil » Gouvernance - Développement » HOUET Inondation à Nasso: la commune répare les ouvrages endommagés

HOUET Inondation à Nasso: la commune répare les ouvrages endommagés

Top de départ des travaux de réparation des ouvrages endommagés

Les services techniques de la commune de Bobo-Dioulasso, appuyés par les populations de Nasso, sont à pied d’œuvre depuis ce jeudi 23 août 2018, pour réparer les ouvrages endommagés par les pluies du 17 au 18 août dernier.

Des maisons tombées, 31 ménages touchés, 283 personnes déplacées, un blessé léger, des ponts et des routes endommagés; ce sont ainsi les dégâts causés par les pluies du 17 au 18 août 2018 à Nasso, village situé dans l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso.

Femmes et…

Après évaluation des dégâts, la commune de Bobo-Dioulasso a donc entrepris de réparer les ouvrages endommagés. Une manière de les remettre en état mais aussi de frayer un chemin pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie, question d’éviter à l’avenir, de telles situations.

…hommes se sont mobilisés pour les travaux de curage des ponts

Ces réparations, dont les travaux ont officiellement été lancés dans la matinée du jeudi 23 août par Martin Coulibaly, premier adjoint au maire de la commune, vont concerner le curage de 15 à 17 ponts et bien d’autres ouvrages. «Nasso, c’est le cœur de la commune de Bobo-Dioulasso. Et si le cœur est malade, les bras ne pourront pas bouger et les pieds aussi. C’est dire donc que cette situation nous concerne tous. Nous nous devons donc de nous donner la main pour réparer les dégâts causés par la pluie» a déclaré Martin Coulibaly, premier adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso qui, par ailleurs, n’a pas hésité à lancer un appel aux populations du village à se mobilier pour les travaux de réparation des ouvrages. Lesquelles populations n’ont d’ailleurs pas attendu l’appel de l’autorité pour mettre la main à la pâte.

C’est Martin Coulibaly, premier adjoint de la commune, qui a donné le top de départ des travaux

Toutes concernées, elles se sont mobilisées pour la circonstance. Main dans la boue, chacun participait à sa manière aux travaux.  Alors que les femmes coupaient les bois, les hommes étaient dans l’eau en train de creuser pour libérer la voie afin de faire partir le sable et les troncs d’arbres qui ont bloqué la circulation de l’eau.

Une vue de dommage causé par la pluie sur la route à Nasso

Présent sur les lieux, Barnard Beba, secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, a souhaité lui-aussi une mobilisation autour de l’initiative. «C’est un problème commun. Ce matin, nous sommes tous là pour travailler afin de faciliter le passage de l’eau car les ponts sont obstrués par le sable et les troncs d’arbres. Le développement de notre chère commune dépend de nous tous. Ce curage demandera beaucoup de jours, mais ensemble on y arriverons» a-t-il affirmé.

Reconnaissantes, les populations n’ont pas manqué de saluer la «promptitude» des autorités communales à réagir face à la situation.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *