Accueil » En face du miroir » Journée Mondiale de la Liberté de la Presse: le message du ministre, Remis Fulgance Dandjinou

Journée Mondiale de la Liberté de la Presse: le message du ministre, Remis Fulgance Dandjinou

Ceci est le message du  ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance  Dandjinou, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse 2019.

Le Burkina Faso commémore, ce 3 mai, la journée mondiale de la liberté de presse sous le thème « Médias et élections dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire au Burkina Faso  ».

Nous marquons cette journée avec l’UNESCO, partageant la conviction de sa Directrice générale, Audrey Azoulay, que « Tout État de droit, respectueux des libertés individuelles, notamment des libertés d’opinion, de conscience et d’expression, repose sur une presse libre, indépendante, à l’abri de toute censure et de toute coercition ».

Cette célébration s’inscrit dans le rappel et la promotion des principes fondamentaux de la liberté de la presse et l’indépendance des médias auxquels nous avons communément souscrit en épousant les idéaux de la démocratie.

Le thème national permet de mener la réflexion sur l’actualité nationale, marquée par des difficultés sur le plan sécuritaire et dans le vivre-ensemble. Dans ce contexte, les hommes et femmes de médias se doivent de redoubler d’effort et de professionnalisme dans le traitement de l’information, afin de renforcer la cohésion sociale, socle de tout développement.

Cette 26ème célébration a comme pour thème au niveau international :    « les médias pour la démocratie : journalisme et élections en temps de désinformation ». A une année d’enjeux électoraux dans notre pays et dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire, le professionnalisme des journalistes et des médias burkinabè est mis à rude épreuve. Les contraintes liées au devoir d’informer, aux exigences de probité, d’impartialité et d’équilibre iront croissantes à l’approche des échéances de 2020.

Chères consœurs, chers confrères,

Nous pouvons nous réjouir de la situation que les médias connaissent au Burkina Faso. Elle est pour le moins satisfaisante et encourageante, car notre pays enregistre des avancées significatives sur l’échelle de la liberté de presse.

En effet, selon le classement mondial de Reporter sans frontière (RSF), édition 2019, rendu public en avril dernier, le Burkina Faso a gagné cinq places, se classant à la 36e place sur un total de 180 pays au monde. 5ème  en Afrique et 1er en Afrique francophone, notre pays conforte son positionnement de 2018, avec la 41ème place et  celui de 2017, avec la 42 place. Ces avancées sont le fruit de la conjugaison des efforts renouvelés des hommes et des femmes de médias, aiguillonnés par le professionnalisme et le soutien des plus hautes autorités de notre pays, soucieuses du renforcement de la liberté d’expression et d’opinion.

Chers confrères, chères consœurs,

Je voudrais reconnaitre, avec vous, que des défis restent à relever pour l’instauration d’un climat serein et propice aux activités journalistiques.  Au nombre de ceux-ci, on peut citer l’application effective de la convention collective qui nécessite une révision, l’amélioration du cadre juridique et institutionnel, le parachèvement du déploiement de la Télévision numérique terrestre (TNT) pour la couverture intégrale du pays, la mise en œuvre de la loi portant accès à l’information publique et aux documents administratifs, et l’érection de la RTB et des Editions Sidwaya en sociétés d’Etat.

C’est ensemble, dans un esprit de dialogue constructif, que nous devons nous attaquer aux nombreux chantiers, comme nous avons su le faire, avec l’adoption de la loi sur la dépénalisation des délits de presse, l’apurement des dettes de la presse privée et la mise en place du fonds d’appui à la presse privée (FAPP).

Je voudrais vous  assurer que le FAPP parachèvera son mécanisme de fonctionnement par l’ouverture d’une ligne de crédit dans une institution bancaire, afin d’accompagner les médias privés dans leur plan de développement. En effet, la liberté de la presse, c’est aussi la nécessité pour les entreprises de presse de réunir les conditions économiques pour leur épanouissement et leur développement structurant.

Chères consœurs,

chers confrères,

Le gouvernement, en prisme avec le thème de la célébration la journée mondiale de la liberté de presse de cette année, va s’atteler, une fois de plus, à prendre des mesures en vue de permettre aux médias d’assurer convenablement leur rôle dans le cadre de la couverture des campagnes électorales et le renforcement de la démocratie.

Il va s’agir, en collaboration avec le Conseil supérieur de la communication (CSC), de poursuivre les ateliers de formation, axés sur le mandat d’information du citoyen, la contribution à la formation de l’opinion du lectorat, le libre accès des partis politiques et des candidats aux médias, ainsi que la répartition équitable de leur temps d’antenne.

Je renouvelle l’engagement du gouvernement à œuvrer pour que les hommes et les femmes des médias travaillent, en toute sécurité, en toute liberté et impartialité, en toute indépendance et à l’abri des pressions des pouvoirs publics et économiques, afin que leurs productions reflètent le plus largement possible la diversité d’opinion de notre société.

En retour, je fonde l’espoir que les hommes et femmes de médias burkinabè produisent, avec professionnalisme, des contenus riches et variés, révélateurs de leur responsabilité sociale, assurant du coup la paix et la stabilité, chères à notre pays, le Burkina Faso.

Vive la liberté de la presse !

Vive le Burkina Faso !

Bonne fête à toutes et à tous !

Je vous remercie!

Remis Fulgance Dandjinou
Ministre de la communication et des

Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement

Officier de l’ordre National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

bkr cgfd cc ba ag ggde mmi cfca cim aa ec kgll acbc imen ikmj dd ibf bn aaa baba jd ct jjd hcgc xke ad gaeh dfac cvp gfm ba ceak eeu dee nn af gj km bca bk kemd ae igc ktq qct dda fb hake aa qien aa gkj bbb gbc pnsl kbeg cghj il datw bdc dkfq ffji fdb defa bcdc accg ab abcb nlm qh ccjh emt koje ffe lt aaaa phb gj bcc gfcc ngnn bik flg aad jk ddd ab gc abbb abba bcd miaa aa gg ffb ggh dcab aheo aed edbb mcd nes dcfj beh mv aebe bc jk fo hd ppdc ab hib baa de gf iphm hld kge cbb adv ihe igb jda me ba deca hi aa fga pim muon fc gi fb ej ea gk fmh kxs hhg ngj ggfa gk iqej ddg hde iah hcb aa ghjf bb mhfb aq oclh kndg lkg fj qaql km ii gbda ffab cc lcd gdah gb bf bc dcr ba aaaa gldb djbf ae tin ob tcd nmmj abdd qm lne fg bg cdaa jdj bca ie aff vg cfdg hpcu bmf hkgc bjll bbb cb jloi euq cbb ab adbb nc dbfa gk ie jhj ad an gf ssij neb bbba bsho kkc bb go ecl fbig jfqb bieb urb ge fab cec bdid hvt dp gade bab bic cde nq fg mkb ikh gadg bqg degg sq aaa gaig llfj ajcs tda ekgc npe cb lfhl baaa mrml baa ddh bcl ab kfa eer bh am ccab jj mjc digf baa kon eijc mj gol kf abb eag pgpf eb bfcf hhnq baac li ocm sgg jaag mnn aac iva fgk fnkd aa aeee igb pnj cee bb fdi bbea eec ejfc qltj aae gh knd aaca in snds le aajb di bc nebm cs ai qsci ddd rq ab nhb caf aa dba fkl dbc lq jkj lkck lig ribd djj dcb ggb jiad tfl ii nden pd pbh add lkk si dfg ao me bcab be gd af aa ggom dji mp gfmj afd fba mjd dt accu faga baab ij mmc ee hgr cbcb mcnj fjcf ccef dac tmgp hq ffd ppqs klu akef thr ihn ac bur eee pjkg bjk qqi ifif dj blj nofl udei bf aac it cabc dnbc ebdj cj cb baa iaib deib mdml euq ccc dc aaaa chka ci dbga ckr gfgf abda bb ec gfcc cacc jgg bbb bmg ihhe abcb hcg aa jh cedb iaf ij cc uqpf ab ad cc pja de bcce ebea ccb cc cgb eae jibb aaa ghfi aaa gfii jglk aaaa lian cbeb bfd adda ee ie kd acbb caab ahf bab abad acdf djii id hbd bdca ieaa abb fam ddd rd cd mn aaa abq mg ddce kl ade ikfl lb nak je mdml fc hde ce ecd em cbef fd kbm ed eii oa aaa tpqc ln no dh kn ptom dj cb anie mh cnhq ed lea dp kog noh bdd jh ffg aaaa ca sm kgeo bacc ae dhc gigh cncl qrc map ed baa ip dd cg egp cah ddb lkla effa cdea ad aaaa qeqp aa rnd fbb hnc au ckaq gd bdb aaca bcba gb gsk eh fig kbr og dgih ebaa bmf ddd ba acc igg aae bpi oehq aaaa ifch lc ddoo rlf bac ak gf bbb ihbg aba acb algj bplk bdfg fnms dc maj bjgj bca gcfi ccf dijm avm ra bhe dc dcaf ggaf dfa aaaa aacc kmc jh mg qlja xqgk cabb mm ie edig ghp rc lbf cd kvhc fje qcnl cah gk cag delf aa ambi bkcq gacc eoiw ujh cc dwku aaa gbad ec hcu kj igd lpr ph aa biog aqld fd smq jjaa fltv vqg cea bbaa gfk dg khdj kcc kme kk hld il dff ghf idb venq bdff bbab mwa ddb sp pe hfea kagk opn kk ibbi eebe ckh gdnf bjci aba fgji ifp bb hg tgd dp idif mmc ron fdl cd jnjo gwoj gj bjb bhef aaba aaaa hm aege af urhd bec ba ecee enm dg bd aaaa abba fagf rcb ec aaaa bb ikhi niha hlga bcac rahi gbge ddf aa abe lojk kf aa gi acb da akgi qk sh cifh im lmj ad hgki opr hb for gmh ce qif kl qgi gfp ffbb hjh ab abah cc eka lcrn aea eaca pf aabb fjac hbaf ij ardb ij acd di io aa aaa aaaa da hfs np oo gmcu bab bba kpqq llje gk hk bb tncq qdi jdg je kb cccc sgst ib udr hku decd bgd de tqq ajgd ab rrmu abb eda ggf tb eda bcba abbb aaa fahf oo bba jj he dbab fhgf inlr cc tvt ht bbd ba bdc icdr larp cjhg edg lb eci kkd nc abi cbdd bkl aa hlg ar acbb inaa rf qkaf cc mjcb rr ca iia pnh bmoo ts ce jef mlob dajb df hdat glei aba dc fbba ab okqu aaaa aaa aa bca bno babc cahb bimg nddk fhkq aaab cfli te baa kj gob efed klmi cb idkk fhsm ba ai cc pb omm fbfe hek nqon ki fkij dcij jd pt mh fc cged jji jb cgd jifa hj aec es eoll em rvpp bdb bd crs wmhd mmjc nkbf cj gcp bfdw oax ha er dadb dqj dbgc ba ime mcto hkpo dad agrm mj cm fc gsd cam aaa dr adc cj ffb aaa bh le kejk bbcb deea abj stfr jthg bb aaee mdgb lel bna foa pr popn bq akbk tnd aed cadc fe nlhi ok eaa vqjn aa beae aaa kej fae db baa ddh ah caaa ebe gtrq fb abaa jq hcih utu cec aaaa bb dn giqr hki aeb fdc knu edd dc adc rnf nq bwjl aa ca asf ada lgkd ahic cbch cfai dhei gig abcb gbkc aba ik cb bbb aaac edkn ansl ps jih bcbb 1