Accueil » Sports-Loisirs » La désillusion des Etalons*

La désillusion des Etalons*

La sélection nationale des Etalons
La sélection nationale des Etalons

Le match amical Mali-Burkina comptant pour la journée FIFA qui s’est joué le 9 octobre 2015 s’est soldé par le score de 4 à 1 en faveur des Aigles au Stade de l’Aube à Troyes. Les 3 buts ont été inscrits en première période de jeu par Bakary Sako (7e et 18e mn, le 2e but sur pénalty) et Aristide Bancé qui réduisait ainsi le score à la 21e mn.
A la reprise, Gernot Rohr a procédé aux remplacements suivants:
– Adama Guira sort pour Préjuce Nacoulma
– Ziem Somda cède sa place à Patrick Malo
– Jonathan Pitroipa sort pour Ahmed Touré
– le gardien Germain Sanou sort pour Abdoulaye Soulama
– Djakaridia Koné sort pour Ali Rabo
– Bertrand Traoré cède sa place à Mikhailou Dramé
Comme en première période, le jeu est resté malien en deuxième période. Le même Bakary Sako fera deux passes décisives aux 50e et 67e mn permettant respectivement à ses coéquipiers Modibo Madiga et Ousmane Coulibaly d’inscrire les 3e et 4e buts maliens.
On peut retenir que les Etalons sont nettement passés à côté du match et ont manqué cruellement de fraicheur physique. A l’occasion de cette confrontation, un joueur local a eu 45 mn de présence sur le terrain: Ziem Somda de l’USFA. Les joueurs qui n’ont pas été lancés sur le terrain ont pour noms Bakary Koné, Pierre Daila, Alassane Sango, Baba Zongo et les blessés Abdul Aziz Kaboré et Paul Koulibaly.
La partie s’est déroulée devant 1514 spectateurs et l’ambassadeur du Burkina à Paris, Eric Tiaré, et le président de la Fédération burkinabé de football, Sita Sangaré
Alexandre Le Grand ROUAMBA

NDLR: Il y a longtemps que les Etalons n’ont pas perdu un match avec une si grande différence de buts. Pourront-ils se remettre de cette déculottée?
Paul Put, pour un coup d’essai, avait réussi l’exploit d’envoyer les Etalons en finale de la CAN. Malgré tout, son contrat n’a pas été renouvelé. On a laissé un sélectionneur à côté (Stéphane Keshy) pour recruter un nom (Gernot Rohr). Les résultats sont là ! Même le Botswana que les Etalons battaient aller-retour ‘’s’amusent’’ avec les Etalons. N’est-ce pas la fin des illusions?
Pour le Mali, ce n’est pas le fruit du hasard. Il n’y a qu’à voir le bon comportement des clubs maliens dans les compétitions africaines. Quant aux clubs burkinabè, l’essentiel pour eux est de toujours participer.

* : le titre est du journal

Les Etalons dames aussi
En match aller des éliminatoires du mondial féminin des moins de 20 ans joué à huis clos en raison du deuil national le 10 octobre au Stade municipal de Ouagadougou, les Burkinabè ont été battues 0 à 2 par l’Ethiopie.
Ce week-end n’a pas du tout été bon pour nos athlètes.
Les Echos du Faso

Un commentaire

  1. Au moins on est situé que le Burkina ne sera pas qualifié.
    A regarder les remplacements on voit que l’équipe des Étalons n’a pas une ossature.
    Situez vos responsabilités!
    Saboteur aurait fait l’affaire sinon qu’on pourrait voir son salaire comme reconnaissance services déjà rendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *