Accueil » Société » Lancement du programme BRACED: pour une meilleure adaptation aux changements climatiques

Lancement du programme BRACED: pour une meilleure adaptation aux changements climatiques

Le présidium de la cérémonie de lancement.
Le présidium de la cérémonie de lancement.

«Building Resilience and Adaptation to Climate Extremes and Disasters (BRACED)», en d’autres termes, Programme de construction de la résilience et d’adaptation aux phénomènes extrêmes et aux catastrophes au Burkina, c’est l’intitulé d’un programme qui sera mis en œuvre au Burkina Faso par les ONG Christian Aid et Welthungerhilfe (WHH) avec l’ensemble de leurs partenaires. Le programme, dont le financement est assuré par le gouvernement britannique à travers le «Department for International Development (DFID)», c’est-à-dire l’Agence britannique de coopération, a été lancé officiellement le vendredi 27 février 2015 à Ouagadougou.

Isidore Zongo, Coordonnateur de Welthungerhilfe (WHH), une des consortia chargées de la mise en œuvre de BRACED.
Isidore Zongo, Coordonnateur de Welthungerhilfe (WHH), une des consortia chargées de la mise en œuvre de BRACED.

L’objectif de ce programme d’une durée de trois ans est de contribuer, d’une part, à renforcer la résilience des communautés vulnérables face aux phénomènes climatiques extrêmes et aux catastrophes dans 1288 villages répartis dans quatre régions du Burkina et, d’autre part, à améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des ménages. A terme, le projet vise à renforcer la résilience économique, écologique et organisationnelle de 620 000 personnes au niveau rural au Burkina et améliorer leurs capacités à faire face aux effets de la vulnérabilité pluviométrique et des hautes températures.
Cela se fera à travers la diversification des productions agricoles, l’amélioration des revenus par l’amélioration et l’accès durable aux semences améliorées, l’amélioration de la fertilité des sols et le développement des entreprises agricoles. Cela, conjointement au renforcement des services de vulgarisation agricole pour réduire les pertes de récolte ainsi que des systèmes d’alerte précoce.

André Yaméogo, Chargé de mission et représentant le Ministre, a présidé la cérémonie.
André Yaméogo, Chargé de mission et représentant le Ministre, a présidé la cérémonie.

BRACED entend mettre à l’échelle les approches approuvées de renforcement de la résilience en intégrant les approches d’adaptation dans les plans locaux et régionaux de développement par l’élaboration et la diffusion d’un guide de bonnes pratiques en la matière. Autant d’engagements qui réjouissent les représentants des bénéficiaires à la cérémonie parmi lesquels Berthe Compaoré, qui a promis que l’ensemble des bénéficiaires vont s’approprier le projet pour l’atteinte des objectifs fixés.
A en croire Yacouba Koné, représentant de Christian Aid Sahel et des consortia, c’est «plus de 11 milliards de francs CFA qui seront injectés pour la résilience d’environ 2 millions de personnes, femmes et hommes dans plusieurs activités de promotion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et d’amélioration des revenus des ménages».

Des bénéficiaires du programme.
Des bénéficiaires du programme.

Aux dires du Coordonnateur de Welthungerhilfe (WHH), Isidore Zongo, le projet interviendra dans les régions du Nord, du Centre-Nord, du Plateau Central et de l’Est du Burkina. C’est pourquoi André Yaméogo, Chargé de mission et représentant le ministre de l’Agriculture, des Ressources halieutiques, de l’Assainissement et de la Sécurité alimentaire qui, officiellement, a lancé le programme, a expliqué que le gouvernement burkinabè se réjouit de l’initiative de ce projet. Celui-ci, aux dires d’André Yaméogo, renforcera les actions déjà entreprises par le Burkina par rapport à l’adaptation des populations aux changements climatiques et à la réduction des risques de catastrophes.

La cérémonie de lancement du programme a connu la présence de différents acteurs du monde de la protection de l’environnement et de celui de l’agriculture burkinabè.
Omar Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *