Accueil » Education-Enseignement-Recherche » « Le coude flottant chez l’enfant … » : la thèse de doctorat de Komlanvi Dzifa Kugblenu sanctionnée de mention très honorable

« Le coude flottant chez l’enfant … » : la thèse de doctorat de Komlanvi Dzifa Kugblenu sanctionnée de mention très honorable

Ce 17 décembre 2022, l’étudiant en 8e année de médecine à l’Université Joseph Ki-Zerbo, Komlanvi Dzifa Kugblenu, pour l’obtention du grade de Docteur en médecine, diplôme d’Etat, a présenté devant le jury présidé par le Professeur Agrégé Mamoudou Sawadogo, sa thèse de doctorat. Le thème de son étude est le suivant : « Le coude flottant chez l’enfant à propos de 21 cas au Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle de Ouagadougou : aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs ». Le jury qui a accepté son travail, lui a donné une mention très honorable avec ses félicitations, et l’a élevé au rang de docteur.

Déclaré docteur, Komlanvi Dzifa Kugblenu a prêté serment

Après huit années d’études, Komlanvi Dzifa Kugblenu porte désormais le grade de Docteur. Il est Docteur en médecine. Ce grade lui a été attribué, à l’issue de la présentation de sa thèse sur le coude flottant chez l’enfant. De la définition qu’il donne du coude flottant, il s’agit d’une fracture au niveau du bras et de l’avant-bras simultanément. Des confidences qu’il fait, si la fracture n’est pas bien traitée, à l’âge adulte, le patient connait des complications.

Les recherches menées par le doctorant ont concerné 21 cas de ce qu’il appelle une association lésionnelle osseuse du membre supérieur. Il faut le rappeler, qu’elle n’a fait l’objet d’aucune étude au Burkina Faso, et elle est mal connue. L’objectif de cette étude, selon ses propos, est lié au fait que l’association lésionnelle est mal connue et les complications qui en résultent, en cas de mauvais traitement, portent atteinte au pronostic fonctionnel et esthétique du membre supérieur de l’enfant à l’âge adulte. Pour les recherches, le doctorant explique qu’après que les enfants ont eu un traitement orthopédique et chirurgical, un suivi a été fait, dans le but d’évaluer le résultat fonctionnel après les traitements. Le but selon lui, est de montrer à la communauté scientifique au Burkina Faso, de même qu’ailleurs, la façon dont les traitements ont été faits, et les résultats obtenus. D’après Komlanvi Dzifa Kugblenu, cela va permettre d’augmenter la revue de littérature. Il estime qu’étant donné qu’il n’y a pas de traitement codifié chez l’enfant, son travail aidera la communauté scientifique dans le but de pouvoir déterminer un traitement standard pour cette association lésionnelle.

Komlanvi Dzifa Kugblenu a présenté un document digne d’intérêt. C’est ce que pense le jury qui l’a félicité pour la qualité de la thèse présentée. D’ailleurs la mention très honorable avec félicitation du jury, qu’il lui a donnée est une preuve.

Déclaré Docteur en médecine et en Diplôme d’Etat, le doctorant ne peut exercer entant que Docteur que s’il s’inscrit à l’ordre des médecins, lui a rappelé le président du jury le Professeur Agrégé Mamoudou Sawadogo. Mais avant, le nouveau docteur a été invité à prêter le serment d’Hippocrate, ce qu’il a fait avec fierté.

Thierry MENSAH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.