Accueil » Société » Lutte contre le terrorisme : le Mouvement 3R demande la réintégration du RSP

Lutte contre le terrorisme : le Mouvement 3R demande la réintégration du RSP

Présenter le mouvement et demander la réintégration du RSP afin de renforcer la lutte contre le terrorisme, tels ont été les objectifs de la conférence de presse organisée ce jeudi 11 novembre 2021 à Ouagadougou, par le mouvement Rupture Positive « 3R » Réconciliation, Refondation et Renouveau.

Promouvoir la paix, la cohésion sociale au pays des hommes intègres et demander la réintégration du RSP tels sont les missions se fixe le mouvement 3R. Selon Léonce Koné, président dudit mouvement a estimé qu’il était nécessaire de créer ce mouvement au Burkina Faso qui est en quête de réconciliation nationale entre ses fils, de refondation et aussi de renouveau. Pour lui, la réintégration du RSP pourrait permettre gagner cette guerre contre l’ennemi qui est le terrorisme. Aussi, il demande à la population de s’unir, a privilégié la communication afin de sortir de cette crise. « Aujourd’hui, c’est un devoir les citoyen que nous sommes d’élever la vox pour interpréter le chef d’Etat, le gouvernement, l’Assemblée Nationale, les autorités coutumières, ainsi que la CEDEAO et à l’Union Africaine sur le fait que notre pays se trouve maintenant face à un danger qui risque de le détruire, si nous ne sortons pas de nos routines indolentes pour engager une action vigoureuse de sauvegarde », a soutenu Léonce Koné.
En rappel, le mouvement 3R est un regroupement de partis politiques, d’associations citoyennes et de personnes, qui ont choisis de participer ensemble à la réflexion et à la d’impulser un changement décisif dans les orientations et les pratiques de la gouvernance au Burkina Faso, en améliorant les processus démocratiques et les conditions de vie des population.

Rabiatou Ouédraogo, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *