Accueil » Société » lutter contre le covid 19: à l’arrondissement 6 de Ouagadougou,Boureima Kaboré apporte son soutien aux personnes vulnérables

lutter contre le covid 19: à l’arrondissement 6 de Ouagadougou,Boureima Kaboré apporte son soutien aux personnes vulnérables

Le secrétaire national chargé de l’organisation et de l’implantation du parti, le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), Boureima Kaboré a  laissé parler son cœur  à travers un don de plus de 2 tonnes de riz, 50 cartons de savon et des cache-nez pour lutter contre le covid 19 au profit des personnes vulnérables de l’arrondissement 6 de la commune de Ouagadougou. Placée sous la présidence du député Issa Barry, 2ème vice-président représentant le président du parti, Vincent Dabilgou, la cérémonie a eu lieu le dimanche 05 avril 2020, à Ouagadougou.

Une vue des vivres offerts

Répondre à l’appel du chef de l’état dans la lutte contre la pandémie du covid 19 en apportant un soutien aux personnes vulnérables de l’arrondissement 6 de Ouagadougou telle est la vision de Boureima Kaboré, secrétaire national chargé de l’organisation et de l’implantation du NTD et résidant du audit arrondissement.

Le donateur,Boureima Kaboré

Il a en effet offert, 2 tonnes de sac de riz, 50 cartons de savon et des cache-nez aux militants de l’arrondissement pour des campagnes sensibilisation ( 10 sacs de riz et 4 cartons de savon aux délégués des 5 secteurs pour les personnes vulnérables; idem pour les responsables des femmes des 5 secteurs ;4 sac de riz aux personnels du siège du NTD, 18 sacs de riz au secrétaires généraux des 18 sous-sections du Kadiogo, de 22 sacs de riz et 22 cartons à certains leaders coutumiers et religieux.

Selon le donateur, c’est un signe de solidarité aux personnes vulnérables vue que les activités économiques de certaines personnes sont en berne dues au covid 19 et aussi répondre à la vision du premier responsable du parti. La cérémonie a été sobre mais riche en couleurs. Signalons que les mesures de distanciation physiques ont été scrupuleusement respectées et ne concernait que les délégués et responsables de sous- sections du Kadiogo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *