Accueil » Gouvernance - Développement » NAHOURI Pô : le ministre de la Santé inaugure une maternité et relance des travaux de construction

NAHOURI Pô : le ministre de la Santé inaugure une maternité et relance des travaux de construction

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne OUDRAOGO, a relancé, ce samedi 13 novembre 2021, les travaux de construction de la pédiatrie au CMA de Pô. Il a profité de cette occasion pour procéder à l’inauguration officielle de la maternité de Dakola, village frontalier avec le Ghana. Il était assisté par le gouverneur de la région du Centre-Sud, Josiane KABRE, des honorables députés Daouda AZOUPIOU et Bouba YAGUIBOU, le président du conseil régional Gnoka TOUBRE, du haut-commissaire du Nahouri, Ram Joseph KAFANDO, du maire de la commune de Pô et de nombreux chefs de services provinciaux et départementaux.

Il était environ 10 heures lorsque la délégation foulait le sol de Dakola. Aussitôt arrivée la cérémonie débuta avec le mot de bienvenue du chef du village. Celui-ci a dit toute sa joie avec la construction de cette nouvelle maternité  en remerciant le gouvernement à cet effet. Quant au maire de la commune de Pô, Victor ZANGOUYO, il a emboité la même trompette pour traduire la reconnaissance du conseil municipal à l’endroit du gouvernement pour tous ses efforts. A son tour le ministre de la santé, le professeur Charlemagne OUEDRAOGO a déclaré d’entrée de jeu que  cette maternité est un moyen pour rapprocher les populations des services de santé, un des objectifs chers au président du Faso. D’un coût de 25.821.661 f, elle a été financée par le  Programme d’appui au Développement Sanitaire et est équipée  d’un réseau solaire photovoltaïque. Après la coupure du ruban et la visite du bâtiment, la délégation a mis le cap sur Pô pour la relance des travaux des chantiers en arrêt. Tour à tour le  maire de la commune de Pô, le représentant des bénéficiaires, le président du conseil régional,  Gnoka TOUBRE a remercié le gouvernement pour cette relance des travaux dont l’arrêt les avait inquiétés. Le PCR a souhaité que ce démarrage soit le bon et que d’ici quelques mois, le bout du tunnel soit vu. Pour le ministre de la santé, changer le visage des hôpitaux passe par la mise à disposition d’infrastructures et d’équipements de qualité et du personnel qualifié, compétent et engagée pour la cause de la santé de la population et le président en a fait une priorité. Pour ce faire plusieurs actions ont été engagées et certains ont connu des difficultés de mise en œuvre.

Il y en  a au total 34 sites dont ce chantier de Pô avec un gap financier  de 200 milliards à rechercher.  Les travaux de la maternité de Pô , la pédiatrie et la morgue du centre médical avec antenne chirurgicale de Pô  se sont arrêtés en 2019 et depuis le 4 novembre , ils ont repris a-t-il dit.  Plus de 230 milliards ont été mobilisés pour améliorer le visage des hôpitaux publics par l’acquisition de matériel medico-technique et de transformation de CSPS en centres médicaux. Le professeur Charlemagne a terminé en exhortant les populations à réserver une hospitalité sans faille aux entreprises et à leurs employés durant leur séjour sur les chantiers.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *