Accueil » Mounafica » Nous nous enfonçons dans la désunion !

Nous nous enfonçons dans la désunion !

Au fur et à mesure qu’on en parle, la réconciliation nationale et la cohésion sociale semblent diviser les Burkinabè. Chaque jour que Dieu fait, une chapelle politique, une OSC, un citoyen voit la réconciliation et la cohésion à travers ses propres lunettes. Chaque jour qui se lève amène donc son lot de nouvelles voix.

Si c’était que tous et chacun étaient guidés par l’intérêt commun, on dirait que trop de viande na gâte pas la sauce. Malheureusement, les lunettes que chacun porte pour regarder la réconciliation et la cohésion sont fabriquées avec des intérêts personnels.

Moi Mounafica, je trouve qu’il n’y a pas de raison que l’Etat, garant de l’unité nationale, ait dans le gouvernement un ministère d’Etat chargé de ces questions et on laisse développer et prospérer d’autres voies et d’autres voix pour aller vers la même destination ! Tout cela devrait être l’affaire du gouvernement ! Un point à la ligne !

Le plus ahurissant dans cette histoire est que des structures, qui ont fait jadis la preuve de leur incapacité à rassembler, ont subitement trouvé des solutions pour rassembler les Burkinabè ! Habaaa !

Pire, la chose semble même enthousiasmer le pouvoir politique du moment (le MPSR pour ne pas le nommer), qui laisse faire, s’il ne donne pas des coups de pouce à certains pour se faire une cure de jouvence ! Ces nombreuses initiatives parallèles à la démarche politique du gouvernement sont celles-là mêmes qui déchirent encore plus le tissu de l’unité nationale et de la cohésion sociale !

Regardez le champ d’action de ces pseudo OSC : soutenir les initiatives du pouvoir en matière d’unité nationale et la cohésion sociale ! Leur nombre constitue une faiblesse car il divise encore plus !

Au lieu de sonner la fin de la récréation pour toutes ces associations escroqueuses en assainissant leur fichier, le ministère des libertés laisse faire ! Beaucoup sont nées comme des champignons, sans aucun récépissé, à fortiori un objectif. Ou plutôt avec un objectif : escroquer la puissance publique et les bonnes volontés.

Si tant est que nous voulons l’unité nationale et la cohésion sociale, nous devons nous mettre ensemble, parler le même langage et d’une seule voix. Le ministère dédié à cela ne doit pas être en train de mettre les petits plats dans les grands pour l’atteinte de ces objectifs et on laisse ou encourage d’autres voix à emprunter d’autres voies pour les mêmes objectifs. Ces engagements puent le tube-digestivisme à plein nez !

Mounafica, tout œil tout ouïe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.