Accueil » Chroniques » Outrage au chef de l’Etat : Ollo Mathias Kambou à six mois de prison avec sursis

Outrage au chef de l’Etat : Ollo Mathias Kambou à six mois de prison avec sursis

Le Tribunal de grandes instances (TGI) Ouaga I, a condamné le leader du mouvement Le balai citoyen, Ollo Mathias Kambou à six mois de prison avec sursis et une amende de 300 000 francs CFA, ce mardi 4 octobre 2022.

Ollo Mathias Kambou, condamné à six mois avec sursis

Avec ce délibéré, le Tribunal n’est pas allé dans le sens du ministère public qui pour ses réquisitions, le 23 septembre dernier, avait requis six mois de prison dont trois mois ferme en plus d’une amende de 500 000 francs CFA ferme, contre le prévenu. L’autre information à retenir, c’est que Ollo Mathias Kambou ne dormira plus en prison, parce que quand bien même il a été reconnu coupable et condamné, le sursis l’exempt de la prison. Le conseil de l’accusé, qui avait plaidé pour un acquittement pur et simple, n’est pas satisfait de cette décision de la justice. Me Guy Hervé Kam se dit d’ailleurs scandaliser. « Nous sommes totalement scandalisés (…). Nous disons que la justice a pris le parti de condamner la liberté d’expression qui est pourtant l’élément qui est consubstantiel à la démocratie. Il n’existe pas de démocratie sans liberté d’expression ».

Il faut rappeler que si Ollo Mathias Kambou s’est retrouvé devant la justice, c’est suite à des propos tenus lors d’une émission sur Oméga média le 5 septembre 2022. Il avait été invité pour décrypter le discours bilan des cinq mois de la lutte contre le terrorisme, prononcé le 4 septembre par le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba quand il était encore président de la Transition. Le militant du mouvement Le balai citoyen avait été placé, sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), le mardi 6 septembre 2022. Son procès sera ouvert le vendredi 16 septembre, pour être renvoyé au 23 septembre sur demande de ses conseils. Ils n’obtiendront pas la liberté provisoire demandée pour leur client. C’est le 30 septembre, que le verdict était prévu pour être rendu. Compte tenu de la crise politique, qui a débuté ce jour, c’est ce mardi 4 octobre 2022, qu’il a été rendu.

Thierry KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.