Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Passoré : Un professeur suspecté d’être à l’origine de la suspension des cours à Lâ-Todin

Passoré : Un professeur suspecté d’être à l’origine de la suspension des cours à Lâ-Todin

Ouagadougou, 21 octobre 2022(AIB)-Un professeur de mathématiques est suspecté d’être l’auteur d’une lettre de menace de présumés terroristes, ordonnant la fermeture des établissements scolaires dans la commune de Lâ-Todin (Passoré), sous peine de représailles.

Une lettre de menace censée provenir de terroristes a provoqué depuis la semaine dernière, la fermeture de bon nombre d’écoles primaires, de  lycées et de collèges publics, dans la commune de Lâ-Todin, commune rurale située à 25 km de Yako, dans la province du Passoré.

En effet, les menaces ont été prises très au sérieux car la lettre est apparue quelques jours après l’attaque de la mairie de la commune.

Des sources locales ont confié à l’AIB, que le présumé auteur de la note a été démasqué.

Il se serait lui-même dénoncé discrètement auprès des dépositaires de la tradition qui auraient donné un ultimatum à l’éventuel auteur pour se rendre.

D’après nos interlocuteurs, il s’agirait d’un professeur de  mathématiques en service dans un établissement des enseignements post-primaire et secondaire de Lâ-Todin.

Suite à la panique créée par la découverte de la lettre, le présumé auteur se serait approché de nombreux élèves pour leur proposer des places dans des établissements à Yako, contre éventuellement des ristournes.

Il faut noter que depuis la découverte de la note, beaucoup d’habitants de Lâ-Todin ont immédiatement réfuté la thèse selon laquelle la lettre serait l’œuvre de terroristes.

Par contre, d’autres par crainte de subir «une année blanche» ont rallié Yako à la recherche de places pour leurs enfants.

Aux dernières nouvelles, le présumé rédacteur de la lettre est introuvable, alors que son école tient une rencontre lundi matin pour discuter de l’affaire.

Agence d’information du Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.