Accueil » Politique » Premier congrès du PS-Burkina : 72h pour relancer les idéologies du  parti

Premier congrès du PS-Burkina : 72h pour relancer les idéologies du  parti

Le parti socialiste (PS-Burkina) tient du 03 au 05 septembre 2021 à Ouagadougou son premier congrès sous le thème « donner une nouvelle orientation dans la vie du parti pour la consolidation de la paix et de la démocratie au Burkina Faso ». L’ouverture des travaux  a eu lieu  ce vendredi 03 septembre à Ouagadougou.Donner une nouvelle vision fondée sur les idéologies de la démocratie, tel est la vision principale du  Parti socialiste-Burkina créé depuis le 04 septembre2017.Et pour son premier congrès qui se tient du 03 au 05 septembre 2021 à Ouagadougou, les congressistes venus des quatre coins du pays passeront en revue des actions menées enfin de proposer de nouvelles feuilles de route  pour le parti et l’ensemble de la population burkinabè. « Durant le congrès, il sera nécessaire de revoir les forces et les faiblesses du parti, afin de proposer  des solutions et des actions dans le but de répondre aux attentes de la population» a laissé entendre le président Aboubacar Rimnongo Balima. Car pour  lui, la paix, et la cohésion sociale favorisent le développement d’un pays, et d’ailleurs ajout a-t-il, les congressistes soucieux de l’avenir du pays des hommes intègres appellent toute la population à s’unir et taire toutes sortes de querelles enfin de contribuer à lutter contre les fléaux sociaux.

Aussi, le président Balima  a saisi cette occasion pour féliciter et encourager les membres du parti socialiste en particulier ceux du Bureau Politique National, qui n’ont aménagés aucun effort pour la réussite de ce présent congrès, les actions menées et les sacrifices consentis  pour  les différentes missions. Par ailleurs, pour ces trois jours de rencontre entre camarades, il a invité tous les congressistes à une participation active et ouvertes aux débats en commission comme en plénières pour garantir une grande qualité des travaux.

«Le présent congrès marque véritablement le point de départ de nos actions multiformes, individuelles, collectives ou concertées au sein du parti de la majorité présidentielle » a-t-il conclu.

Rabiatou Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *