Accueil » Déclarations-Communiqués » Présidentielle du 2020 : à Dori, Claude Aimé Tassembédo mobilise son électorat

Présidentielle du 2020 : à Dori, Claude Aimé Tassembédo mobilise son électorat

Dans le cadre de l’élection présidentielle du 22 novembre prochain, Claude Aimé Tassembedo, candidat indépendant a rencontré ses militants dont la plupart était des personnes âgées le mardi 10 novembre 2020 à Dori. Il promet de garantir un meilleur changement au profit des personnes vulnérables.

Dans le but de séduire l’électorat de la ville de Dori, Claude Aimé Tassembedo, le candidat indépendant était face à la population le mardi 10 novembre 2020. Face à la foule majoritairement, constituée de personnes âgées, le prétendant à la magistrature suprême du 22 novembre, dit avoir effectué le déplacement à Dori, afin de toucher du doigt les réalités des personnes vulnérables.  A l’entendre, il est la voix des sans voix, c’est-à-dire des personnes démunies sous toutes les formes. « Tout ceux qui ont été humiliés, piétinés, oubliés, les laissés pour compte, je suis venu pour comprendre vos réalités. Je sais que vous avez besoin d’aide pour vivre comme les autres », a déclaré Claude Aimé Tassembedo. Et d’ajouter que lorsqu’on parle actuellement de Dori, ce n’est pas de la joie. Mais, insiste-t-il, « quand ta sœur, ton frère, ton ami soufre, toi-même tu ne dois pas être content car tu souffres aussi ».

Devant le public le candidat indépendant a promis de vaincre l’insécurité qui mine le développement du Sahel et du Burkina Faso tout entier. Pour réussir à relever ce défi, il entend trouver un mécanisme pour rendre la police et la gendarmerie complémentaires, en leur donnant de l’espace, des équipements nécessaires afin de les répartir de façon intelligente sur toute l’étendue du territoire national avec des camps aux bordures des frontières.

Pour le candidat indépendant, la sécurité alimentaire est aussi une grande préoccupation dans son projet de société. « La faim tue, pour cela nous allons travailler si nous sommes élus, à bien nourrir la population et nous prendrons des dispositions nécessaires pour que toutes les personnes déplacées internes regagnent leurs localités d’origine », a laissé entendre Claude Aimé Tassembedo.

Les militants ont pour leur part rassuré le candidat indépendant qu’ils le porteront à la tête du Burkina Faso, au soir du 22 novembre.  Quant à Hama Hamadou Ba, le représentant du candidat dans la localité, il a pris l’engagement de poursuivre la mobilisation des militants jusqu’à la date de l’élection. Comme stratégie il compte passer de porte à porte, et dans les quartiers pour mieux convaincre les électeurs. La rencontre a pris fin avec une remise de vivres composés de riz, du sucre et de l’huile alimentaire aux personnes vulnérables.

O.I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *