Accueil » Gouvernance - Développement » Problématique de la sécurité: Pr Augustin Loada en conférence à Pô

Problématique de la sécurité: Pr Augustin Loada en conférence à Pô

Le présidium de la conférence

Le samedi 10 novembre 2018, le professeur Augustin Loada, président du Mouvement Tengembilum Tamassira (M T T) a donné une conférence sur la sécurité et la bonne gouvernance à Pô. C’était dans une salle de la fêtes de la mairie de la ville qui a refusé du monde à cet effet. Cette communication a connu la présence des autorités provinciales, départementales et communales.

L’attention soutenue de l’auditoire

Placée sous le thème «citoyenneté et gouvernance de la sécurité», cette conférence a été une occasion pour le préfet de Pô, Adama Diallo, dans son mot introductif, de remercier le professeur Loada pour cette belle initiative de conscientisation de la jeunesse sur cette problématique du terrorisme qui est une gangrène sapant tout effort de développement. Il a invité les participants à une attention soutenue car chacun de nous doit jouer sa partition pour venir à bout de ce phénomène.

L’hymne national entonné en choeur

Apres l’hymne national entonné par toute la salle, le conférencier a planté le décor avec la définition des notions de la gouvernance qui est une manière de gérer un pays et la sécurité qui a plusieurs facettes et composantes à savoir la sécurité alimentaire, la sécurité environnementale, économique, sanitaire.

Selon le conférencier, la gouvernance implique la redevabilité des gouvernants et une participation publique à cette dynamique. Il a émis des hypothèses sur les causes du terrorisme qui peuvent être politiques, culturelles ou structurelles, notamment l’incapacité des forces de sécurité de le combattre. Par rapport à chaque raison une solution conséquente doit être trouvée; a-t-il dit.

Pour y faire face, chaque citoyen a sa part à jouer dans le renseignement et l’information à fournir aux forces de sécurité, a laissé entendre le Pr Loada. Il a relevé aussi la nécessité d’encadrer la jeunesse en lui enseignant la tolérance qui est une valeur cardinale dans la lutte contre l’insécurité et la violence. Dans un Etat de droit, personne ne doit se rendre justice car la force est et doit revenir à la loi. M. Loada a terminé en invitant la jeunesse à s’investir dans le combat contre cette terreur car aucun progrès n’est possible dans une telle situation.

De nombreuses questions ont été posées et des réponses adéquates apportées. Cette conférence a été possible grâce au Mouvement Tengembilum Tamassira dont l’objectif principal est de contribuer à promouvoir la conscience et l’engagement citoyen et la culture démocratique au Burkina Faso. C’est un mouvement qui mène de nombreuses activités dans ce sens, notamment l’information, la sensibilisation, la communication, la formation, l’éducation civique et citoyenne ainsi que le plaidoyer et l’animation des groupes de discussions.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *