Accueil » Gouvernance - Développement » Réhabilitation et bitumage de la route nationale n°2: plus de 62 km pour le « grand Nord », démarrés

Réhabilitation et bitumage de la route nationale n°2: plus de 62 km pour le « grand Nord », démarrés

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a procédé dans la matinée du samedi 29 février 2020 à Ouahigouya au lancement des travaux d’entretien périodique de la route nationale n°2 , tronçon Gourcy-Ouahigouya longue de 50 km, ainsi que des travaux d’aménagement et de bitumage de plus de 12 Km de voiries urbaines dans la cité de Naaba Kango. Avec une enveloppe financière de plus de six milliards six cent millions de FCFA, grâce à l’Etat et ses partenaires, et c’est l’entreprise  GLOBEX Construction/ATP SA qui est en charge les travaux pour un délai exécution de 10 mois.

Une vue des officiels lors du lancement


Le programme national de développement économique et social(PNDES) en matière d’infrastructure est désormais une inquiétude oubliée, dans la région du nord du pays. Longtemps réclamée par cette population, la promesse du Chef de l’Etat burkinabè, Rok Marc Christian Kaboré, celle de développer les infrastructures routières pour booster le développement socioéconomique sera bientôt palpable en voiries dans la cité du Naaba Kango. En effet, ce samedi 29 février 2020, les populations de ladite région, celles de Ouahigouya en particulier, n’ont pas voulu se faire raconter l’évènement, mais tous veulent y être témoins. Et c’est une foule à la taille de l’événement qui a accueilli le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré ce jour, dans la région du Nord pour le lancement officiel des  travaux d’entretien périodique de la route nationale n°2 (RN2) sur son tronçon Gourcy-Ouahigouya, long de 50 km et des travaux d’aménagement et de bitumage de plus de 12 km de voiries urbaines au profit de la commune de Ouahigouya.Avec une enveloppe financière de plus de six milliards six cent millions de FCFA grâce à l’Etat et ses partenaires à savoir, la Banque Mondiale et le Fonds spécial routier du Burkina, ces deux  projets longtemps attendu par les populations de cette zone aux énormes potentialités viendra soulager les souffrances des usagers et faciliter l’écoulement de certains produits.

Le maire de Ouahigouya

Tour à tour les différents intervenants à la cérémonie, à savoir le représentant du Roi du Yatenga, le maire de la commune de Ouahigouya, le gouverneur de la région du Nord, ont tous exprimé leur joie de cette réhabilitation va étendre la soif des usagers. Et la raison, « cette mobilisation ne doit en aucun cas surprendre » a dit le porte-parole du roi car, affirme-t-il « elle est le témoignage que les populations du Nord adhèrent parfaitement à ce projet qui devrait améliorer la sécurité des usagers, fluidifier le trafic et offrir des meilleurs conditions de vie aux populations ». Même sentiment de joie qui anime le maire de ouahigouya, Bazil Ouédraogo, qui a dit le bonheur de sa population  de pouvoir, dans 10 mois, disposer de cette voie moderne de désenclavement, aussi bien pour les régions traversées que pour tout le Burkina Faso. C’est pourquoi, il a remercié le gouvernement et ses partenaires  qui  ont financé les travaux dans le cadre de la mise en œuvre du projet de transport et de développement des infrastructures urbaines.Car dit-il « nul n’ignore l’importance des infrastructures routières pour un pays enclavé comme le Burkina Faso ». Conscients donc de cela, le maire de la commune de Ouahigouya, Basile Boureima Ouédraogo a plaidé pour le bitumage d’autres voies dont celles de Ouahigouya-Titao Djibo, Ouahigouya-Tougan, Ouahigouya-Séguénéga-Kongoussi.

Le Premier ministre donne le top départ des travaux

En réponse aux doléances des populations, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma a annoncé que le bitumage de ces voies est en vue. Il soutient que le lancement des travaux de  ce jour n’est que le début du commencement. « 20 km de bitumage sont en ligne de mire dans la ville de Ouahigouya » a -t-il souligné au maire. Il a aussi rassuré au cours de son intervention, que des efforts sont déployés actuellement au plus haut sommet de l’Etat qu’au cours du deuxième semestre de l’année, les travaux de construction du Centre artisanal de Ouahigouya ainsi que la réhabilitation de la plateforme maraichère de la ville seront lancés.En attendant, il a appelé les entreprises en charge de l’exécution des travaux, à les exécuter dans les règles de l’art.

Aux populations de la cité du Naaba Kango et de la  région du Nord  en général mobilisées pour la circonstance, le Premier ministre rassure que la concrétisation de ce projet qui fait partie des engagements pris par le Président du Faso, n’est que le début d’une série d’investissements structurants, car le meilleur reste à venir. Pour ce faire, il a appelé les populations à faire confiance aux autorités qui se battent nuit et jour pour leur assurer la sécurité, condition sine qua non pour la réalisation de tous les projets de développement.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *