Accueil » Mounafica » Réunion d’urgence sur l’UEMOA: Roch sera appelé à s’expliquer devant ses pairs

Réunion d’urgence sur l’UEMOA: Roch sera appelé à s’expliquer devant ses pairs

Pendant ce week-end caniculaire doublé de délestage et de coupure d’eau, moi Mounafica je me suis rendu dans un petit village à quelques encablures de la capitale Ouagadougou, histoire de respirer l’air presque pur et surtout échanger avec les braves paysans qui ont commencé à préparer les champs pour les futures cultures. Et c’est là-bas qu’un tonton m’a interpellé sur la dévaluation ou l’abandon du franc CFA. Il a entendu des gens de la ville parler de ça.

Les Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UELMOA lors d'un sommet extraordinaire
Les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA lors d’un sommet extraordinaire

Avouons que c’était une colle car, en matière de monnaie, je ne suis pas très calé. Voilà pourquoi j’ai appelé un ami qui est dans une grande institution ouest-africaine pour comprendre. Et lui, au lieu de me donner des éléments, il a plutôt insisté sur la morosité qui règne depuis un bon moment à l’UEMOA. En termes clairs, il m’a dit que l’UEMOA est en mode pause. Et pourquoi?

Depuis la démission du président de la commission pour briguer le fauteuil de président de l’Union africaine, les choses sont au ralenti. Le Sénégal, qui avait la présidence, entend renommer quelqu’un. Or le Niger et le Bénin, qui étaient en attente, estiment que le Sénégal a passé son tour donc il ne peut plus prétendre à la présidence de l’UEMOA. Le blocage est ainsi créé et les travailleurs de l’UEMOA ne savent plus à quel saint se vouer. Tout le monde attend.

On comprend pourquoi les chefs d’Etat de l’UEMOA vont se réunir urgemment à Abidjan pour trancher la question et du même coup mettre sur le tapis l’avenir du franc CFA. On imagine que lors de leur huis clos, le président du Faso, Roch Kaboré, aura fort à faire concernant ses déclarations qui ne donnent pas longue vie encore au franc CFA. Toute chose que la société civile a applaudie mais qui ne rencontre pas l’assentiment des autres présidents de la zone.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.