Accueil » Logtoré » Santé sexuelle et reproductive : MSI Burkina outille les journalistes

Santé sexuelle et reproductive : MSI Burkina outille les journalistes

Dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale de la contraception qu’elle célèbre en différé, l’Organisation internationale Marie Stopes International Burkina Faso (MSI BF) a tenu sa traditionnelle rencontre annuelle avec les journalistes le 29 décembre 2022 à Manga, dans la région du Centre-Sud. Une rencontre d’orientation des médias sur les enjeux de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes. L’objectif recherché est d’outiller femmes et hommes de médias sur les méthodes contraceptives modernes pour qu’ils soient de véritables relais d’informations auprès des populations en vue de leur mobilisation en faveur de la santé sexuelle et reproductive (SSR).

Mobiliser les médias autour de la célébration de la journée mondiale de la contraception, améliorer les connaissances des journalistes sur la SSR et promouvoir les interventions et l’image institutionnelle de MS BF : tels ont été les objectifs spécifiques rattachés à la rencontre de Manga entre les acteurs de MSI BF et les journalistes. A l’occasion, les journalistes ont eu droit à des présentations sur l’institution Marie Stopes Burkina Faso, des exposés en plénière suivis d’échanges ou de débats à bâtons rompus. Pour les organisateurs de la rencontre, celle-ci participe aussi du recyclage sur les méthodes contraceptives modernes et leurs effets secondaires au profit des journalistes. Dr Boubacar Sawadogo, représentant résident adjoint de MSI BF se veut plus clair sur l’ambition de l’ONG : « En matière de Santé de la reproduction et de planification familiale, nous comptons offrir le service jusqu’au dernier kilomètre tant que cela est possible ». On retient avec Dr Sawadogo que l’institution a deux piliers essentiels, à savoir « ne laisser personne derrière » et « plaidoyer et renforcement de la coopération ». C’est dans le cadre justement de la coopération qu’a été organisée la rencontre de Manga, la 5e du genre, avec les acteurs médiatiques pour renforcer la collaboration entre les médias et l’institution, contribuer à sensibiliser et impacter significativement les populations par la diffusion des bonnes informations sur la planification familiale, la SSR. Selon Dr Zalissa Bagayan Sawadogo, gynécologue au CMA de Manga, la rencontre a permis de passer en revue les méthodes contraceptives qui permettent d’espacer idéalement les grossesses/naissances, avec tous les avantages y afférents. Pour elle, en outillant les journalistes sur ces questions, ceux-ci aideront à diffuser les informations justes et vraies à propos, à dissiper les préjugés qui poussent bien des personnes à décrier des méthodes contraceptives à tort, alors que, dit-elle, il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises méthodes contraceptives et le choix de chaque méthode est fait à l’issue d’un counseling par les professionnels en la matière sur ses avantages et ses effets secondaires possibles. Le choix en matière de contraception est la pierre angulaire du travail de MSI BF qui œuvre à garantir l’accès de toutes les personnes à des services de contraception modernes et abordables, tout en choisissant la méthode la plus appropriée à chaque besoin exprimé. La quarantaine de journalistes outillés à l’issue de la rencontre s’est engagé à contribuer, chacun à sa façon, à diffuser des informations utiles qui pourront contribuer à la SSR des populations, des jeunes et des ados notamment.

L S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.