Accueil » Société » Savoir se remettre en question et apprendre de ses erreurs

Savoir se remettre en question et apprendre de ses erreurs

Nous vivons dans un monde de fierté et d’orgueil. Contre vents et marées, il nous arrive de faire la nuque raide dans certaines de nos décisions. Parce qu’il n’est pas aisé de se remettre en question. C’est très gênant. Une fois certaines décisions prises, nous sommes convaincus qu’il est difficile de revenir en arrière et on s’en persuade! C’est de l’auto-manipulation! Et pourtant, hommes politiques, responsables d’entreprises ou de famille, homme ou femme, nous devons parfois avoir le courage de mettre de côté notre fierté et notre orgueil pour recadrer nos choix, nous réorienter vers la bonne voie. Pourquoi?

Savoir se  remettre en question pour réussir
Savoir se remettre en question pour réussir

Il était une fois l’histoire de deux amis. L’un qui voulait gagner 500 millions de francs F CFA a parié avec l’autre qu’il serait le premier à atteindre ce nombre symbolique. Cette ambition est devenue son but dans la vie. Il a tout sacrifié, ses amis, sa famille, son couple et son temps pour son objectif. C’est le rêve de toute une vie. Son ami a renoncé au projet, mais lui, il n’a jamais reculé. S’il a parfois douté, il s’est refusé à penser négativement, dans le but d’avancer, toujours avancer. Il a sa fierté, lui! Il a combattu le doute des autres, leurs critiques. Épuise, il touche enfin son but. Et voilà, son rêve de 20 ans enfin réalisé!

Croyez-vous que cet homme est heureux maintenant?

Sa femme l’a quitté. Ses ambitions ont fait fuir ses amis. Il a perdu sa jeunesse, sa santé.

Quant à son ancien ami, celui avec qui il avait fait le pari, qu’est-il devenu? Il va bien! Il a trouvé sa passion et vit ses rêves. Son secret? Il a tout simplement su se remettre en question à un moment donné de sa vie. Il a admis de s’être trompé. Tout le monde peut prendre de mauvaises décisions ou se tromper de voie. Mais encore faut-il avoir l’humilité de le reconnaître.

Se remettre en cause, c’est accepter de revenir en arrière, de revoir son point de vue, de remettre en question sa décision pour en prendre une autre.

C’est recevoir les bonnes critiques. C’est-à-dire les critiques constructives et non celles que l’on vous assène pour casser vos rêves.

C’est dire un jour STOP, s’arrêter de courir. En profiter pour faire un bilan sur soi ou sur une décision en prenant du recul face à la situation présente.

Pourquoi est-ce difficile de se remettre en question?

Se remettre en question n’est pas facile car cela demande un énorme travail sur soi. Il faut reconnaitre ses propres torts et savoir revenir sur une décision. Pour cela, il faut être capable de mettre de côté sa fierté et son orgueil. Toute chose qui demande du courage car on peut se sentir humilié. Par exemple, si vous avez pris une décision en public, cela peut être vraiment difficile de revenir en arrière. Il faut alors avoir une bonne dose de confiance en soi car le regard des autres peut être très blessant.

La remise en question provoque des doutes. C’est une période angoissante où l’on perd tous ses repères et où l’on peut être tenté de tout remettre en question. Se remettre en question n’est pas forcément évident. Certaines décisions sont de véritables pièges dans lesquels il n’est pas facile de sortir. Une fois la décision prise, on croit que l’on ne peut pas revenir en arrière et on s’en persuade! C’est de l’auto-manipulation!

Certains n’ont tout simplement pas envie de se remettre en question. Cela demande du temps. Un temps qu’ils n’ont pas ou qu’ils ne veulent pas prendre car ils n’en voient pas du tout l’utilité.

Se remettre en question demande de la force pour vaincre la peur du changement. Cette peur qui constitue un frein à la remise en question de ses choix.

Enfin se remettre en question est difficile car cela demande d’être honnête avec soi-même et réussir à prendre du recul par rapport aux évènements.

Pourquoi se remettre en question?

Se remettre en question n’est pas facile mais cela a beaucoup d’avantages.

Le but principal étant de recadrer ses choix, ses décisions pour se réorienter vers la bonne voie. Votre voie.

Il vous faudra alors abandonner des projets en cours, des actions commencées ou des décisions prises. Ce n’est pas un échec c’est pour avancer plus vite vers votre véritable objectif et ne plus s’enliser dans un chemin qui vous ralenti.

En quelques sortes, vous allez mettre de côté une décision qui n’est pas la vôtre. Peut-être, avez-vous pris cette décision dans un moment d’égarement, sur le coup de l’émotion, par fatigue, ou encore parce que vous vous êtes fait influencer. Vous allez, grâce à cette remise en question, vous réapproprier vos idées, vos projets et recadrer vos priorités.

Les décisions que vous allez prendre vous permettront de progresser dans vos projets mais également de vous améliorer personnellement. Au lieu de perdre toute votre énergie à montrer au monde que vous avez raison, vous pouvez, en vous remettant en cause, et avec une énergie moindre, apprendre de vos erreurs.

Généralement la remise en question provient des critiques extérieures. Ne gardez que les critiques constructives. Ne prenez pas de décision à chaud. Les émotions fortes ne sont généralement pas de bons conseils.

La remise en question ne doit pas devenir maladive non plus. A trop réfléchir et à remuer tout dans votre tête, vous allez vous bloquer et vous empêcher d’agir. Ce serait tout à fait contre-productif. Et vous tomberiez alors dans le piège inverse. Ne remettez pas en cause tous vos projets à chaque fois que vous êtes démotivé ou que vous doutez de vous. Mais il faut apprendre à vous remettre en question si nécessaire, pour réussir. N’est-ce pas ce qui manque cruellement à certains dirigeants et responsables politiques et sociaux?

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *