Accueil » Défense-Sécurité » Sécurité des pays de la sous-région : le ministre Koné fait le bilan de l’opération KOUNDANLGOU IV 

Sécurité des pays de la sous-région : le ministre Koné fait le bilan de l’opération KOUNDANLGOU IV 

L’opération  des pays de la sous-région, Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo dénommée «KOUNDANLGOU IV » Zone 1 et 2 qui s’est déroulée du 21 au 27 novembre 2021 a mobilisé 5728 éléments et a permis d’appréhender plus de 300 suspects, de détruire 05 bases, quarante et une (41) suspects interpelles, une trentaine de terroristes neutralisés. C’est le bilan faite ce mardi 30 novembre 2021 à Ouagadougou par le ministre en charge de la Sécurité,Maxime Koné.

Le Burkina Faso ainsi que les pays de la sous-région font face à des menaces sécuritaires notamment la criminalité transnationale organisée, la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme.  Ainsi, les chefs d’Etat du Burkina Faso, de la République de Côte d’Ivoire, de la République du Ghana et de la République du Togo ont décidé à Accra lors d’un mini-sommet le 17 septembre 2017 sur les questions sécuritaires, de mutualiser leurs efforts de lutte contre ces menaces. Ils seront rejoints plus tard par le Benin, le Mali et le Niger pour former ce qu’on appelle aujourd’hui l’Initiative d’Accra dont l’un des objectifs est la mutualisation des renseignements et l’organisation régulière d’opérations conjointes multilatérales et bilatérales afin de freiner la progression du phénomène terroriste et des multiples menaces a la sécurité nationale de ses pays membres.

Selon le ministre de la sécurité Maxime Koné, après les trois premières opérations « mai 2018, novembre 2018 et novembre 2019 », qui ont enregistre des succès divers, les ministres en charge de la sécurité sur instructions des chefs d’Etats, ont décidé à Accra le 30 juillet 2021, de conduire l’opération KOUNDANLGOU IV Zone 1 et 2 qui s’est déroulée du 21 au 27 novembre 2021. Elle implique le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo. Cette opération qui a duré cinq jours dit-il  a mobilisé 5728 éléments a permis d’appréhender plus de 300 suspects, de détruire 05 bases, quarante et une (41) suspects interpelles, une trentaine de terroristes neutralisés lors d’un affrontement avec nos unités dans les forêts du Sud-Ouest et des Cascades, 07 véhicules, 14 motos et 10 cartons de munitions saisis.Plus loin le ministre soutient «de notre côté, nous n’avons pas enregistré de perte en vie humaine».

Sanou Laure (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *