Accueil » Mounafica » Situation de Blaise Compaoré: nous a-t-on tout dit?

Situation de Blaise Compaoré: nous a-t-on tout dit?

Depuis sa chute et son évacuation au Maroc, il y a eu très peu d’informations sur Blaise Compaoré. Lors de la visite officielle du président de la Transition, Michel Kafando, en Côte d’Ivoire, son homologue ADO a donné un bout d’information sur la santé de l’ex-homme fort du Burkina. Il se remettait bien et avait même commencé à se déplacer sans béquilles.

L'ancien président Compaoré, accusé de haute trahison et d'attentat à la Constitution
L’ex-homme fort du Burkina Faso

Mais quand le président Kafando a rencontré la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire, il a paru clairement que cette affaire cachait bien quelques zones d’ombre. Car le président burkinabè n’a pas été mis au courant de toute l’affaire, comme le disait une certaine presse proche du pouvoir ivoirien. Mounafica a mis ses antennes en branle pour en savoir un peu plus sur la santé de Blaise Compaoré et ce qui lui revient est encore brut et visqueux, donc demande à être raffiné avant de l’offrir à la consommation publique. Mais ce que Ouaga la rumeur avance déjà est loin des informations officielles rassurantes venant des bords de la lagune Ebrié. Cette histoire de sport à 3 h du mat’, peu de Ouagalais croient en cette version explicative de la chute accidentelle ayant causé des blessures graves à Blaise Compaoré.
Le gouvernement de la Transition a le devoir de donner les infos sur la santé de Blaise Compaoré. Après tout, c’est un citoyen burkinabè, de surcroit un ancien président. Est-il toujours au Maroc ou est-il revenu à Abidjan? A-t-on ouvert une enquête pour savoir les causes de sa blessure très grave? Pour paraphraser un confrère français, «les Burkinabè veulent savoir».
Mounafica, tout œil tout ouïe!

2 commentaires

  1. Cela me semble être une corvée de trop pour le gouvernement de la Transition! Pourquoi une publicité autour de quelqu’un qu’on a chassé, fut-il ancien Chef d’Etat? Surtout qu’on avait pas apprécié la sortie de ses thuriféraires qui étaient allés lui rendre visite et étaient revenus nous annoncer avec arrogance que l’ancien dictateur se portait bien (sic). Du reste, c’est aux médias de nous renseigner le plus objectivement possible! N’est-ce pas?

  2. Vas te faire foutre. Si t’as besoin de savoir sur sa santé, rejoins-le en RCI ! Que voulez-vous au juste ? une chose et son contraire ? l Vous êtes pire qu’un boulanger et un des journaux qui ne mérite plus d’être lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.