Accueil » Société » Situation sécuritaire au Burkina: commerçants et opérateurs économiques appellent à une trêve sociale

Situation sécuritaire au Burkina: commerçants et opérateurs économiques appellent à une trêve sociale

Les associations et syndicats des commerçants et opérateurs économique du Burkina Faso  ont au cours d’un point de presse animé ce jeudi 12 septembre 2019 à ouagadougou, demandé à l’ensemble des couches burkinabè de faire une trêve sociale et œuvrer pour le retour de la paix au pays des hommes intègres.

le présidium lors du point de presse

« La présente conférence de presse organiser par nous, associations et syndicat des commerçants et opérateur économique du Burkina s’inscrit dans le cadre d’une observation faite sur la situation national ou chaque patriote de ce pays doit se sentir interpellé dans le but de jouer sa partition pour un Burkina Faso unis,  paisible et prospère ». C’est à ces mots qu’El Hadj Moumouni Kaboré membre de cette association a livré au public burkinabè leur avis sur la situation national. Selon lui, cette conférence de presse ténue, ce jeudi 12 septembre 2019, à Ouagadougou par ses structures émane d’une analyse sur la situation nationale dans laquelle ils disent forgé une admiration et une reconnaissance bien méritée aux FDS burkinabè pour leur détermination face au combat contre le terrorisme. Les conférenciers du jour ont ainsi signifié que le pays des hommes intègres a depuis l’avènement du terrorisme connue plusieurs drames  qui jusque-là  continu toujours d’endeuiller des familles.

Les journalistes présents à la conférence de presse

« C’est pourquoi L’association et syndicats des commerçants et operateurs économique du Burkina invite tous les burkinabè, les acteurs  politique, les commerçants et les opérateurs économiques surtout le gouvernement a trouvé un cadre d’échange et de dialogue pour que cesse ses actes barbare et sauvage.. », a lancé M. kaboré. Pour les commerçants sans paix on ne peut parler d’amélioration de condition de vie et que certaines pratiques ne sont pas de nature à concourir pour une sortie de crise. Notamment les multiples grèves à répétition, les mouvements humeur a n’en pas finir, les boycotte qui pour eux ralenti le bon fonctionnement du programme présidentiel. Pour ce faire l’association syndicale des commerçants et opérateurs du Burkina juge légitime la marche de l’USA prévue ce 16 septembre prochaine.  Mais l’heure n’est pas propice aux marches et aux revendications, disent-ils. « Nous leur souhaitons une trêve sociale dans le but d’œuvrer pour l’évolution positive de la situation sécuritaire. Aussi nous invitons également tous nos membres et sympathisant à se démarqué de cette marche et de tous autres mouvement humeur  dans notre contexte actuelle», ont martelé Moumouni Kaboré et ses camarades.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *