Accueil » Société » Situation sécuritaire : l’Initiative citoyenne de regroupement demande la « démission non négociable » du Président du Faso

Situation sécuritaire : l’Initiative citoyenne de regroupement demande la « démission non négociable » du Président du Faso

Le Dr Aristide  Ouédraogo et ses camarades étaient face aux hommes et femmes de médias ce vendredi 19 novembre 2021 à Ouagadougou pour transmettre leur cri de cœur qui est la démission non négociable du président Kaboré.Au regard de la situation sécuritaire grandissante au Burkina Faso, et aux revendications de la population ces derniers temps , l’Initiative  citoyenne de regroupement de l’organisation de la société civile exige le départ inconditionnelle de son excellence le Président du Faso, Rock Marck Christian Kaboré « Pour compter de demain samedi 20 novembre 2021, un débrayage actif suivi de manifestations sur toute l’étendue du territoire national », a laissé entendre Dr Aristide Ouédraogo, président exécutif du mouvement. Les manifestations seront maintenues du samedi 20, jusqu’à la fin du mois de façon pacifique afin d’atteindre leur objectif. Pour lui, la démission du président est la solution principale aux crises que fait face le pays des hommes intègres, c’est pourquoi, il déclare « la démission inconditionnelle du Président de la république ainsi que tout son gouvernement, suivie de celle du président de l’Assemblée Nationale, Alassane Bala Sakandé ainsi que tous les députés en exercice parce qu’ils sont tous comptables de la détérioration actuelle de notre pays ». Quant à l’ancien officier de la sureté de l’Etat,  Assami Ouédraogo, demande à la jeunesse de ne pas se laisser manipuler et de prendre leur destin en main, car le soutient t-il, l’avenir du pays repose sur la jeunesse.

Rabiatou Ouédraogo (stagiaire) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *