Accueil » Société » SODIBO/BRAKINA: du matériel biomédical à la pédiatrie Yalgado Ouédraogo pour mieux sauver des vies

SODIBO/BRAKINA: du matériel biomédical à la pédiatrie Yalgado Ouédraogo pour mieux sauver des vies

La SODIBO/BRAKINA a  offert du matériel biomédical d’une valeur  de 54 471 424 frs CFA à la pédiatrie de Yalgado Ouédraogo le vendredi 1er octobre 2021 à Ouagadougou. Plusieurs malades ont bénéficié de ce don.

La SODIBO/BRAKINA dans son traditionnel geste de soutien et solidarité, a donné du matériel biomédical à la pédiatrie de Yalgado Ouédraogo ce vendredi 1er octobre 2021.Au niveau des urgences néonatologie des matériaux de qualité ont été remis aux agents de santé  afin de leur permettre de mieux travailler et de sauver des vies. Des malades ont bénéficiers des kits tels des moustiquaires, des serviettes pour bébé, et de l’eau minérale laafi. Quant à la surveillance prématurée, des matériaux nécessaires ont été également donné. A en croire, Le directeur du développement durable de la SODIBO, M. Souleymane Ouattara, « ce doit que nous venons de faire ce matin rentre dans le cadre de notre politique de responsabilité sociétale » « en tant que société citoyenne nous somme engagé a accompagné l’Etat à résoudre la problématique au niveau de la petite enfance » a-t-il ajouté. Il a saisi cette occasion pour demander à tous les acteurs de la société pouvant aider l’Etat au niveau sanitaire de faire des gestes, car l’Etat seul ne peut pas résoudre cette problématique.

Souleyman Ouattara, le chef de la délégation de la BRAKINA.

En outre, il a salué la bravoure et le travail bien des agents de santé qui se battent pour donner du sourire à la population. Docteur Keita a manifesté sa joie à travers des remerciements à tous les acteurs de la SODIBO. De plus, il promet que les matériaux seront bien entretenus  afin d’assurer la prise en charge des malades en particulier les enfants prématurés. Puisque nous constatons ces derniers temps l’élévation du taux des enfants prématuré, ces matériaux vont nous permettre de soulager la population et sauver beaucoup d’enfants, a-t-il conclu.

Rabiatou Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *