Accueil » Politique » Transition au Burkina : la CEDEAO et le gouvernement s’accordent sur le suivi et l’évaluation

Transition au Burkina : la CEDEAO et le gouvernement s’accordent sur le suivi et l’évaluation

Le compromis auquel est parvenu la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et les autorités de la Transition burkinabè en début juillet, était au cœur des échanges qu’il y a eu entre le la délégation de la CEDEAO, conduite par le président en exercice, le Président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, et le gouvernement de la Transition burkinabè conduit par le Premier ministre Albert Ouédraogo. C’est ce dimanche 24 juillet 2022. Les deux parties se sont convenues de la mise en place d’un mécanisme qui doit être mis en place pour le suivi et l’évaluation de la Transition.

Présent à Ouagadougou pour évaluer la progression des engagements qui ont été pris depuis la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO, le président en exercice de la CEDEAO, le Président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a a eu une séance de travail avec le gouvernement de la Transition. Les participants à la rencontre, ont échangé sur le mécanisme qui doit être mis en place pour le suivi et l’évaluation de la Transition, a indiqué le Premier ministre à l’issue des travaux. De ses confidences, les participants se sont accordés sur les indicateurs, de même que sur le format de ce mécanisme, sur ses contours.

Seront associés au mécanisme, le gouvernement de la Transition bien sûr, la CEDEAO, l’Union africaine et d’autres acteurs a indiqué Albert Ouédraogo. Si on s’en tient à ses propos, il sera un cadre de dialogue, à qui sera restitué les résultats de l’évaluation et du suivi. Si on s’en tient à ses dires, il a été convenu de la mise en place d’un comité d’experts, qui va proposer un format définitif. Pour ce qui est de l’échéance, ce serait audit comité, de se pencher sur la question.

Rappelons que le président en exercice de la CEDEAO, Umaro Sissoco Embalo, était accompagné du médiateur de la CEDEAO pour le Burkina, Mahamadou Issoufou et du président de la commission de la CEDEAO, Omar Alieu Touray

Thierry KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.