Accueil » Monde » Tunisie : la rue grogne contre le pouvoir

Tunisie : la rue grogne contre le pouvoir

Des centaines de Tunisiens dans les rues de Tunis, mardi, ont appelé à la fin des violences policières, de la corruption et de la pauvreté. Un nouveau cri de colère alors que la police et des jeunes se battent depuis plusieurs jours dans différentes villes.

Ces manifestations résultent selon plusieurs du manque d’action du gouvernement face aux préoccupations des Tunisiens. L’appel au calme lancé par le président tunisien Kaïs Saïed n’a pas apaisé les tensions au sein de la jeunesse qui se dit abandonnée par ses autorités.

_ En 10 ans, il n’y a pas de stratégies, ou de projections pour le futur, ou de l’espoir pour un changement. Au contraire, chaque ce sont des doses de désespoirs, aujourd’hui en 2021, pratiquement toute la jeunesse est désespérée. Les jeunes rêvent de deux choses, immigrer illégalement, ou se jeter dans le feu_. explique un jeune.

Selon des chiffres de l’office des migrations, des milliers de Tunisiens ont immigrés illégalement vers l’Europe l’année dernière.

A tous les politiciens je dis une chose, si vous avez quelque chose à dire au peuple, ne le dites pas avec la police, encore moins avec l’aide du ministère de l’intérieur sortez le dire en face du peuple, lance en colère un manifestant.

Plusieurs mouvements de protestations sont nés sur les réseaux, ils envisagent d’intensifier leurs actions jusqu’à la chute du pouvoir et malgré le couvre-feu en vigueur dans le pays pour freiner la propagation du coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *