Accueil » Gouvernance - Développement » Voies d’accès à l’INSSA: plus de 4 km de goudron praticable désormais

Voies d’accès à l’INSSA: plus de 4 km de goudron praticable désormais

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a officiellement inauguré la voie d’accès à l’Institut supérieur des Sciences de la Santé (INSSA), le 20 septembre 2019, à Bobo-Dioulasso, en présence des présidents d’institutions et d’une forte délégation ministérielle.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, procédant à la coupure symbolique du ruban

Cette infrastructure routière, longue de plus de 4 km, est la concrétisation d’une promesse faite par le président Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion des 10 ans de l’Institut supérieur des Sciences de la Santé (INSSA). La voie qui mène à l’INSSA de l’Université Nazi Boni (UNB), puisque c’est de cela qu’il s’agit, a officiellement été inaugurée ce vendredi 20 septembre 2019 par le président du Faso lui-même. Longue de 4, 100 km en 1×2 voies, elle est bitumée et électrifiée pour faciliter l’accès à l’Institut et desservir par la même occasion, le quartier Belle-ville.

Dans son allocution, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou,  a exprimé la satisfaction de son conseil pour la réalisation de cette infrastructure. Il a formulé les doléances en faveur de l’entretien du réseau routier à l’intérieur des secteurs et au niveau des villages rattachés à ladite commune pour le bonheur de la population.

Une vue de la voie inaugurée

«La voie qui mène à l’INSSA a une histoire qui date depuis la création de l’Institut en 2005», a confié le président de l’UNB, Pr Sanpawendé Macaire Ouédraogo. A l’époque, la communauté universitaire (étudiants, enseignants et administration) a formulé le vœu d’avoir une route bitumée et électrifiée qui mène à l’Institut. C’est en 2016, que la concrétisation de cette volonté  rencontrera l’assentiment du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, qui a fait la promesse à Bobo-Dioulasso lors de la commémoration des dix (10) ans de l’INSSA, de bitumer et d’électrifier cette route, a-t-il rappelé. Le top départ des travaux a été donné le 22 septembre 2017 par l’ancien Premier ministre, Paul Kaba Thieba. Après 10 mois de travaux, le quartier Belle-ville, dans l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, présente un nouveau visage. Cerise sur le gâteau: la clôture, la voie de desserte des bâtiments sur une distance de plus d’un demi-kilomètre et l’éclairage de l’intérieur de l’INSSA ont également été prises en compte dans le projet. Saisissant l’occasion, Pr Sanpawendé Macaire Ouédraogo n’a pas manqué de traduire la reconnaissance de la communauté universitaire au président du Faso, avant de formuler le vœu de la réalisation d’une grande salle polyvalente culturelle qui abritera les activités des étudiants. Elle portera le nom du Président Kaboré afin d’immortaliser l’action qu’il a faite en faveur de la communauté universitaire, selon son vœu.

Des projets pour l’enseignement supérieur

Photo de famille à l’issue de la cérémonie d’inauguration

Réagissant aux doléances de la communauté universitaire, Pr Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation,  a rappelé l’engagement du président du Faso à construire quatre bâtiments administratifs  pour des UFR de l’UNB au niveau du secteur 22 de la ville. «L’UNB et l’Institut de recherches en Sciences de la Santé (IRSS), dans un souci d’intégration aux recherches d’enseignement supérieur, bénéficient d’un centre d’excellence dont le bâtiment va être érigé dans la cours de l’INSSA. Des contrats de performance ont été signés avec le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID) et d’ici à mi-novembre, les fonds seront disponibles pour que les travaux puissent commencer», a renchéri le ministre  Maïga. Il a invité les étudiants et les enseignants à se concentrer sur «l’essentiel qui est l’apprentissage et la recherche pour mettre l’innovation au service du Burkina Faso».

Pour sa part, le représentant des étudiants, Frank Gassambé, a affirmé leur engagement à travailler pour transformer positivement  «le visage» de l’enseignement supérieur.

Les travaux d’aménagement et de bitumage des voies d’accès à l’INSSA ont été financés par le Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B) à hauteur de 3 342 784 257 F CFA.

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma

Dans son allocution tenant lieu de discours officiel d’inauguration et soulignant au passage la redevabilité et le devoir de responsabilité vis-à-vis des générations futures, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a soutenu que  «cette route représente l’ambition de désenclavement pour le Burkina Faso». Il a également annoncé les perspectives de lancement des travaux de bitumage de l’avenue de l’Insurrection populaire en 2×2 voies, la route qui mène à la tombe de Guimbi Ouattara, ainsi que  d’autres routes à Boulsa, Fada, Garango, Solenzo, etc..

Exprimant sa satisfaction d’avoir concrétisé cette promesse faite aux étudiants et aux enseignants, le président du Faso a terminé par la visite des infrastructures réalisées à l’intérieur de l’INSSA.

A. T.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *